Marina Rollman nous présente une petite liste des choses à arrêter avant que ça ne dégénère…

Vous vous rappelez il y a quelques semaines quand on se disait : “Bon ça va bien maintenant mais c’est quand l’été ?” Et puis là, depuis trois jours, on se dit : “Alors on a compris, le concept est super…maintenant est-ce que ce serait possible de trouver un entre-deux ?”

Ça m’a fait songer à toutes ces choses qui vont trop loin et la question complexe de la mesure. Voici donc une petite liste non exhaustive des autres trucs que la chaleur qui devraient savoir quand s’arrêter.

Les séries, évidemment

La saison de trop voire les 7 saisons de trop.

Ça commençait bien ("c’était l’histoire d’un petit village troublé par l’arrivée d’un supermarché sur le lieu de l’ancien terrain de foot…"). Les premières saisons ça abordait avec pudeur des problématiques subtiles, il était question de relations familiales complexes, de mondialisation, de gentrification…

Et puis quelques années plus tard, tu tombes sur un épisode :  les enfants sont devenus trafiquants d’organes, les parents ont été recrutés par la DGSE pour devenir les premiers travailleurs du sexe droïdes à espionner pour le compte de la station spatiale internationale, y a 12 morts à chaque épisode, 213 personnages principaux, de l’inceste, l’hologramme de Michael Jackson joue un prof de krav maga survivaliste qui fait équipe avec le cuisiniste du village pour renverser le nouvel ordre mondial et tu te dis : « Ah peut-être qu’ils auraient dû s’arrêter. »

Pareil pour les relations amoureuses

Combien de couples on a vu ou on a vécu, qui commençaient en douce chamaillerie - tu les aimais bien parce qu’ils étaient très drôles, un peu vanneurs -

et aujourd’hui tu redoutes d’être invité à dîner chez eux.

Ils en sont à ce stade de leur couple où ils répondent pour l’autre : 

“Et toi Magalie, ça va ?

- Ah bah elle va bien ouais, regarde ce teint de pêche… Ça lui réussit vachement DE SE FAIRE TRINGLER PAR SON PROF DE YOGA” 

Et toi t’es là : “Ouh là bah dis, 19h22, on va filer nous hein, on se lève tôt demain.”

Ça vraiment les gens qui sont dans des couples pourris arrêtez !

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.