Ce matin, Marina nous parle de sa révélation pour la série “Love is blind”

Ce matin, Marina nous parle de sa revelation pour la série “Love is blind”

Cette semaine j’apprends avec effroi mais non stupéfaction que les émissions carbone qui sont générées par le fait de regarder un épisode de série sur Netflix… équivalent à l’ensemble des 2cv de France dont on ferait le plein d’amiante et qu’on ferait tourner h24 pendant mille ans.

A peu près c’est une estimation bon voià.

Et je me suis dit mais putain…PEUT-ON ARRÊTER D’INVENTER DES TRUCS GÉNIAUX QUI SE REVELENT ÊTRE LA PIRE CHOSE DU MONDE ?

Non mais c’est vraiment l’histoire du 20è siècle.

On fabrique un truc kiffant et… ah nan pardon en fait c’était de la merde.

Les clopes industrielles c’est la mort en barre, le nucléaire ça fait godzilla, le plastique, les antibiotiques, les réseaux sociaux on en parle pas…

Tous ont l’air d’une bonne idée à la base et en fait - ENFER.

Il faut dire stop.

A la source.

Faut arrêter de nous donner du crack et après “oups non pardon ça fait saigner des yeux en fait”

Ah bah oui mais merci beaucoup mais c’est pas super facile d’arrêter.

Donc il faut juste dès le départ ne pas inventer le crack.

Faut faire un conseil des sages anti-invention de merde…

Ils testent des trucs et même quand ça a l’air bien ils commercialisent pas tout de suite.

“Là je crois que je tiens un truc génial.

- Ah ouais ça fait quoi ?

- T’es euphorique, énergique, t’as hyper confiance en toi d’un coup…

- C’est du crack.

- Ouais désolée.

- On avait dit pas de crack”

Mais bon comme je suis quelqu’un de responsable perso je prends pas de crack, en revanche je fais tourner des 2cv à l’amiante à fond en ce moment parce que j’ai découvert une nouvelle série Netflix dingue qui s’appelle LOVE IS BLIND.

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.