Marina Rollman prévient les futurs bacheliers, la vie active n'est pas si réjouissante...

Les amis dans une semaine, vendredi 6 juillet, la France comptera de centaines milliers de bacheliers de plus et je veux dire à ceux qui n’y sont pas encore passés… Les secondes, les premières, les collégiens, Daniel Morin…N’y allez pas pauvres fous ! C’est un piège cette histoire de diplôme ! Vous pensez que c’est chiant le lycée, mais on vous ment ! La guerre c’est dehors ! Moi-même je détiens une matu…C’est un peu comme un bac français, sauf qu’on apprend aussi des langues étrangères. Et je vous le dis : ça ne sert à rien ! Que des embrouilles depuis que j’ai mon bac.

Avant mon bac par exemple, je n’avais pas besoin de boire du vin sans sulfites. Tu m’aurais demandé mon avis à 17 ans : “ouais, mets tout, sulfites, glaçons, bailey’s, on fait une sangria irlandaise !” Aujourd’hui, si la personne qui a fait mon vin n’a ne serait-ce que vu du gluten pendant le trimestre qui précède les vendanges, je me tape des migraines d’un autre monde. J’entends les couleurs, je demande à des gens que je ne connais pas dans la rue de m’achever…Vous êtes au courant qu’une fois que vous avez votre bac, VA FALLOIR TRAVAILLER ?! Vous savez ça ? MOI ON NE M’AVAIT RIEN DIT ! On m’avait dit “fonce c’est génial ça va être super la vie active” ! Déjà la formule “vie active” j’aurais dû me méfier, tu sens que ça cache un truc. Ce n’est pas la vie agréable, la vie chouette, la bonne vie, c’est la vie active. On dirait les euphémismes dans les pubs pour les couches pour adultes…Toujours slogan un peu vague…“ Avec Tena, j’ai confiance en mon tonus”. Moi je vois surtout quelqu’un sur une plage d’Aquitaine qui se pisse dessus en faisant l’avion avec son petit-fils …Et que ça fait rigoler ! Bravo le tonus !

La vie active, c’est passer 30 ans en open-space…Tout le monde bosse en open-space maintenant, et c’est l’enfer ! Enfin non, au début tu crois que c’est chouette, le premier jour on te fait visiter, y’a une nana qui est là : “ouais ici on voulait une ambiance de travail hyper à la cool, on n’avait pas envie de créer des hiérarchies, des barrières, on voulait un workflow dynamique et on ne voulait pas payer pour des cloisons” ! Et le problème en open-space, ce n’est même pas que tu travailles avec d’autres gens, c’est que tu VIS AVEC ! Tous les états d’âme, les envies, les peines, les questions, tu PARTAGES tout ce que vivent tes collègues. Moi j’ai bossé dans un bureau, j’avais une collègue toutes les dix minutes je vous jure elle était là : “- C’est moi ou il fait un peu faim ? Un petit creux ? Quelqu’un ? On grignote ? Nan un petit truc mhmmm non petit goûter ?!

-NON CECILE. T’as mangé à 8h tu vas remanger à midi, entre temps t’es assise ! Tu n’as pas faim, T’ES TRISTE CECILE.”

Travailler, tu te dis c’est cool. Alors qu’en vrai, t’es bloqué dans des réu’ pour débriefe des réu’ qui permettront de mettre en place une prochaine réu’…Avec un boss tout moche qui dit “Macron” quand il jouit. Et qui te raconte des trucs pendant des heures powerpoint à l’appui pour masquer le vide : “Nous ce qu’on veut implémenter ça se décline en 3 points :

datas

block chain

et risk management”

Toi t’es là, tu saignes du nez. “Alors y’a un malentendu parce que moi à la base je voulais être Sailor Moon… Comment fait-on au niveau d’implémenter le sceptre lunaire ?”

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.