Un grand bonheur est récemment arrivé à Marina. Il s'appelle Ottavio, pèse 3,5 kg et a brusquement changé sa vie.

Ça y est depuis un mois aujourd’hui me voilà mère.

Il pèse 3,5 kg, il a le nez de son père les yeux de sa mère… il n’a pas de pouces et à moins que l’antispécisme progresse drastiquement il ne conduira probablement jamais de véhicule motorisé… il s’appelle Ottavio et c’est un chien.

Alors oui en tant que jeunes parents notre vie a drastiquement changé, on a complètement revu nos priorités.

Avant les weekends c’était : dormir - bruncher - dormir - regarder des films - dormir - aller dîner

Là c’est : courir - bruncher - courir - regarder des films - courir - aller dîner

J’ai pas dormi depuis 1 mois, je suis à un stade de fatigue synesthésique,  j’entends les couleurs.

Le truc fait 42 centimètres mais en gros il a envie de faire 12 km par jour.

A taille égale c’est comme si je faisais un jogging Paris-Chartres tous les jours. Moi je pense le dopage des Russes aux JO c’était à base de croquettes. 

Y a plein de petites choses qui changent quand tu prends un chien.

La rue déjà.

Depuis que j’ai Ottavio les balades en ville ne sont plus qu’une longue haie d’honneur de gens qui font “awwwwwwww”

C’est universel.

Un chien mignon ça touche un nerf, de l’écolier peureux à la vendeuse qui fume à la chaîne, du grand type qui sort du sport à la petite dame qui trouve que tout fout le camp.

Tout le monde : "awwwwwww"

Au début je pensais ils s’extasiaient sur mes chaussures. J’étais là “je sais, je les ai eus à -50% en plus”.

Mais en fait les gens s’en foutent parce qu'ils parlent directement au chien.

“Ouh mais oui t’es beau, ouh t’es un petit garçon ou une petite fille, ou mais comment tu t’appelles ?”

Au début j’intervenais mais très clairement ils m’entendent pas donc j’attends tranquillement le jour où c’est le chien qui finira par dire : “Déjà d’où on se tutoie ?”

Les rares fois où on me parle c’est pour me dire des trucs genre : “Oh lala qu’est-ce qu’il est mignon, attention, je vous le vole.” Et les gens ils font semblant, ils le prennent dans les bras, ils font mine de se barrer.

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.