Noémie de Lattre est très remontée contre les conclusions d'une étude américaine concernant les pratiques du sexe oral. 400 femmes et hommes de 18 à 25 ans ont été interrogés, et il semblerait que les garçons ne sont pas en pointe sur le sujet. Quand aux filles, elles le font par devoir.

Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.