Noémie de Lattrerevient sur le sondage IFOP qui pourrait rendre vraiment désespérante la race humaine. Dans ce sondage, quatre français sur dix considèrent par exemple que la responsabilité du violeur est atténuée si "la victime a eu une attitude provocante". Et si on remettait les choses au clair ?

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.