Nora Hamzawi a découvert pire que l'expression "ça va comme un lundi". Il s'agit de "ça va chaudement" qui intervenait dans les conversations en pleine canicule.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.