Au lendemain de France - Luxembourg, Thomas Wiesel brise un tabou à France Inter. Il va vous parler de football. Et qui dit foot, dit Qatar, PSG, UEFA, et Géopolitique !

Je vais briser un vrai tabou sur France Inter, non, je ne vais pas dire du bien du dernier album de Patrick Sébastien, je veux pas me faire virer tout de suite mais je vais parler de foot. On m’a donné l’autorisation, on m’a dit : "La Bande Originale c’est la seule émission d’inter où tu peux te permettre de parler foot". Nagui, je suis très heureux de faire partie de la classe Segpa de France Inter. C’est un peu hypocrite, la semaine dernière j’ai entendu tout le monde dans les couloirs parler du transfert de Mbappé au PSG, mais à l’antenne il faut faire semblant d’avoir lu le dernier Modiano et vu l’intégrale des frères Dardenne.

Mais ces temps qui dit foot dit géopolitique depuis que les Qataris du PSG se sont fait une session shopping de folie cet été. D’abord c’était Neymar 222 millions d’euros, puis Mbappé, 180 millions, le 2ème plus gros transfert de l’histoire pour un joueur de 18 ans et demi (il est tellement jeune qu’on dit encore les et demi!), un talent très prometteur certes, mais ça reste et qui a six mois d’excellent football à son actif, pour l’instant sa carrière a duré aussi longtemps que celle des Las Ketchup. Le PSG c’est quand même le club qui se prend un 6-1 en Ligue des Champions et qui se dit, notre problème, c’est l’attaque.

La même semaine, ils ont aussi acheté Teddy Riner, Je savais pas que le psg avait un Club de judo. Même le PSG ils savaient pas qu'ils avaient un Club de judo. Ils s’en foutent ils achètent. Le doute n’est plus possible, le président du PSG Nasser Al Khelaifi, c’est un peu le mec bourré en boite qui paie la tournée à n’importe qui. Faut pas qu’il zappe sur Joséphine ange gardien sinon il va acheter mimi mathy pour la mettre dans son jardin.

J’ai l’impression que les dirigeants Qataris vivent dans un rêve mouillé de Pierre Gattaz où tout s’achète et où les lois ne sont que de vagues indications qui demandent à être contournées.

Comme le fair play financier, ça les qataris ils s’en tartinent le keffieh avec du beurre demi sel. Bon je les comprends, déjà le titre fait fantaisiste, Fair play et financier ça va pas ensemble, c’est comme cerveau et Eve Angeli, ou Daniel Morin et finesse.

...

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.