Thomas Wiesel était en Angleterre et il a constaté que les Anglais n'avaient plus aucuns soucis, que tout allait bien chez eux. Le Brexit ? La crise ? Tout est oublié puisque le Prince Harry va se marier !

Cette semaine, j'étais en Angleterre. Vous savez ce pays avec qui vous avez fait la guerre pendant des siècles, à qui vous avez donné la plupart de leurs souverains : Thierry Henry et Eric Cantona. Et qui en retour vous a refilé Jane Birkin, Mika et Charlie Winston. Ouais vous avez perdu la guerre.

Mais ces derniers temps, c’est les britanniques qui galèrent. Les négociations du Brexit pataugent. La facture de la rupture augmente et les tensions internes menacent de faire exploser l’accord mais ça, personne n’en parle en Angleterre, car depuis 2 semaines, il n’y en a que pour le mariage de Meghan Markle et le prince Harry. Et c’est très pratique pour la première ministre Theresa May, qui peut tranquillement terminer de foirer les négociations pendant que tous ses compatriotes choisissent le traiteur, font des plans de table, débattent de la couleur des dragées, ils vont être super déçus d’apprendre qu’ils sont pas invités.

En plus le mariage va coûter au moins 20 millions aux contribuables en frais de sécurité, donc moi si je payais 20 millions, non seulement je veux avoir mon mot à dire sur les fleurs, mais je veux qu’on m’envoie la sextape de la nuit de noces.

Ah, l’amour c’est beau, et cette histoire est belle. Déjà c’est un espoir pour tous les roux: vous aussi vous pouvez épouser une actrice américaine canon, suffit que votre mamie soit la reine d'Angleterre

Et elle est contente Megan, épouser Harry c’est l’assurance de ne plus jamais avoir à bosser grâce à l’argent du contribuable. Chez vous en France l’équivalent c’est épouser François Fillon.

 Le mariage princier prend toute la place dans les médias et il y a pleins d’autres actus qui passent à la trappe car on peut pas s’intéresser à tout, à moins d’être Leila Kaddour Boudadi qui arrive à lire 4 livres voir 8 films et écouter 2 albums avant le petit déjeuner.     

...

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.