Yves Yomb
Yves Yomb © DR Yves Yomb

Au Cameroun, Yves Yomb milite pour les droits des homosexuels. Un acte courageux dans un pays où l'homosexualité reste en 2015 un délit passible de prison comme le prévoit l'article 347 bis du code pénal de ce pays d'Afrique de l'Ouest. La FIDH publie un rapport alarmant dans lequel de nombreuses associations ont témoigné.

Cette synthèse d'une quarantaine de pages a été présentée la semaine dernière, et déjà des militants camerounais reçoivent des menaces pour avoir pris la parole publiquement.

Yves Yomb a une trentaine d'années, il est le directeur exécutif de l'association "Alternatives Cameroun" basée à Douala, la capitale économique du Cameroun. Il propose des test gratuits de dépistage du VIH et vit dans un quartier sécurisé.

Ses bureaux ont été incendiés en 2013.

La même année, Eric Lembembe, directeur de l'association Camfaids , a été assassiné après avoir été torturé. Son ( ses ) assassins courent toujours.

Quelques liens

Mort pour avoir été homosexuel

Cameroun, le calvaire des homosexuels

Les liens

Faites vos propositions à la Fabrique du nouveau monde par Twitter Si vous avez envie de participer à "La Fabrique du nouveau monde" de Dominique André, envoyez vos propositions de sujets à @domFrance

L'équipe

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.