Myriam Antaki
Myriam Antaki © DR Eric Bonnier éditions

La situation humanitaire s'aggrave encore en Syrie.

Le groupe islamiste E.I a pris d'assaut un camp de réfugiés dans les faubourgs de Damas.

En exil à Beyrouth depuis 2011, la romancière syrienne Myriam Antaki parle des printemps arabes volés, et de son désir de rentrer à Alep qu'elle a fui avec sa famille.

Chrétienne, Myriam Antaki évoque avec nostalgie ce temps pas si lointain où les différentes religions et les athées vivaient en paix certes sous la férule de Bachar El Assad.

Mais la romancière nous interpelle en pointant la situation d'aujourd'hui plus grave qu'hier.

4 millions de syriens ont fui l'avancée des djihadistes, dont un million qui s'est réfugié à 80 kilomètres de la Syrie, au Liban.

Myriam Antaki publie "La Rue de l'Ange" aux éditions Eric Bonnier.

Quelques liens

Les derniers survivants d'Alep, la capitale économique syrienne

L'ancienne ville d'ALEP(Unesco)

lA Rue de l'Ange
lA Rue de l'Ange © DR Eric Bonnier éditions

Les liens

Faites vos propositions à la Fabrique du nouveau monde par Twitter Si vous avez envie de participer à "La Fabrique du nouveau monde" de Dominique André, envoyez vos propositions de sujets à @domFrance

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.