Nicolas Bard
Nicolas Bard © Dr Salazar

Ils sont bidouilleurs, bricoleurs, inventeurs, ingénieurs, entrepreneurs, artisans, artistes : les "makers" fabriquent eux mêmes plutôt que d'acheter.Le mouvement est né aux Etats-Unis dans les années 2000, et essaime dans le monde entier.Nicolas Bard a travaillé pendant 17 ans dans la publicité. Il a changé d'orientation professionnelle pour être heureux.

Avec son épouse, ils ont fondé "Ici Montreuil", un Fab Lab, c'est à dire un lieu où se retrouvent ceux qui fabriquent.

Cette ancienne usine fermée en 1981 est en partie occupée aujourd'hui par plus de 160 makers. Sur 1700 m2, ils partagent leurs idées, échangent des informations, et fabriquent sur des machines très coûteuses pour un individu mais accessibles à une communauté.

Les makers sont bienveillants et positifs. Pour faire partie de cette communauté, il faut en aimer les règles.

Il existe aujourd'hui en France une quarantaine de Fab Lab. Celui de Montreuil est le plus grand.

Quelques liens

Les makers, pionniers de l'industrie de demain (Les Echos)

La page Facebook des makers d'Ici Montreuil

Nicolas Bard
Nicolas Bard © Dr Ici Montreuil

Les liens

Faites vos propositions à la Fabrique du nouveau monde par Twitter Si vous avez envie de participer à "La Fabrique du nouveau monde" de Dominique André, envoyez vos propositions de sujets à @domFrance

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.