C'est l'une des figures de la société civile burundaise.

Esther Kamatari, princesse royale du Burundi, exilée en France depuis la chute de son oncle le roi Mwambutsa 4 en 1966, a signé l'appel international contre un 3ème mandat du président NKurunziza.

Esther Kamatari est née au Burundi.

Elle a vécu au palais royal de Bujumbura. Son père, frère unique du roi, a été tué dans l'attaque.

En France, elle fut le 1er mannequin noir.

La princesse royale est aussi conseillère municipale à Boulogne-Billancourt.

Esther Kamatari reproche au président burundais d'avoir trahi les accords d'Arusha signés après la guerre civile de 1993-2006 (300 000 morts), qui prévoyaient deux mandats présidentiels pour le chef de l'Etat burundais.

Depuis le 25 Avril dernier, date à laquelle Pierre Nkurunziza a annoncé sa candidature pour un 3ème mandat, le pouvoir fait face à une vague de contestation au sein de la société civile.

La crise politique a fait au moins 70 morts.

A une semaine des législatives prévues le 29 Juin, et de l'élection présidentielle du 15 Juillet, les explosions à la grenade se multiplient.

la famille royale du Burundi avant l'attaque du palais

Famille royale du Burundi
Famille royale du Burundi © Dr famille Kamatari
Le palais royal de Bujumbura avant l'attaque
Le palais royal de Bujumbura avant l'attaque © Dr famille Kamatari

le prince Kamatari à l'adolescence

le prince Kamatari, père d'Esther Kamatari
le prince Kamatari, père d'Esther Kamatari © Dr famille Kamatari

Violences à Bujumbura après l'annonce de la candidature du président N'Kurunziza

Princesse Kamatari
Princesse Kamatari © Dr famille Kamatari

Les liens

Faites vos propositions à la Fabrique du nouveau monde par Twitter Si vous avez envie de participer à "La Fabrique du nouveau monde" de Dominique André, envoyez vos propositions de sujets à @domFrance

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.