Gnep Smoeun
Gnep Smoeun © DR Handicap International

"Tant qu'il y a de l'espoi r", c'est grâce à cette conviction profonde que Gnep Smoeun poursuit son combat. A l'âge de 10 ans , elle a sauté sur une mine antipersonnel comme des milliers de cambodgiens . Sauvée par l'ong Handicap International, elle mobilise l'opinion publique depuis 30 ans. Bien que son témoignagne réveille de vieilles blessures, Gnep Smoeun raconte inlassablement le drame qu'elle a vécu. Sensibiliser le public e st sa priorité. Dénoncer les mines antipersonnel et les bombes à sous-munitions qui mutilent et tuent les populations civiles est sa mission.

La mobilisation citoyenne, des ong et de quelques Etats a permis la signature de deux traités internationaux contre les mines antipersonnel : le Traité d'Ottawa et le Traité d'Oslo.

Le nombre de victimes annuelles a été divisé par 5. Mais 71 pays restent affectés par les mines et les sous-munitions.

Gnep Smoeun
Gnep Smoeun © DR Handicap International

Aujourd'hui , Gnep Smoeun a 40 ans, elle a quitté le Cambodge et vit en France. Elle est infirmière et a un enfant.

Gnep Smoeun
Gnep Smoeun © DR Handicap International
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.