Mamadou Diallo
Mamadou Diallo © DR ccfd-terre solidaire

En Guinée d'où est partie l'épidémie Ebola, les médecins luttent contre le virus tandis que les paysans se battent contre les effets colatéraux. L'économie du pays est désorganisée . Les frontières de la Guinée ont été fermées pour éviter la propagation de l'épidémie. Les paysans ne peuvent plus écouler leur production agricole. Les fameuses "Belle de Guinée", pommes de terre labelisées dont toute l'Afrique de l'Ouest est friande, stockées dans un premier temps, ont fini par pourrir.

Il faut prendre des mesures en prévision de la prochaine récolte en 2015 pour nourrir la population.

Mamadou Diallo, le président de la fédération des agriculteurs des montagnes du Fouta Djalon, est venu à Paris accompagné de quelques agriculteurs. Il lance un appel aux paysans du monde entier pour que leur soient envoyées des semences.

Paysannes guinéennes
Paysannes guinéennes © DR ccfd-terre solidaire

Quelques liens avec le réseau de Mamadou Diallo

La fédération des paysans du Foutal Djallon

Les pommes de terre labelisées "Belle de Guinée"

Isoler Ebola, pas la Guinée avec l'aide de l'ong CCFD-Terre Solidaire et de l'Union Européenne

Les liens

Faites vos propositions à la Fabrique du nouveau monde par Twitter Si vous avez envie de participer à "La Fabrique du nouveau monde" de Dominique André, envoyez vos propositions de sujets à @domFrance

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.