Direction le Sri Lanka qui a lancé depuis une décennie des grands travaux afin de construire des autoroutes, ports et aéroports sur toute l'île.

Une partie des fonds prêtés par la Chine servent entre autres à financer des travaux dans le port de Colombo.
Une partie des fonds prêtés par la Chine servent entre autres à financer des travaux dans le port de Colombo. © AFP / ISHARA S. KODIKARA

Sri Lanka :

Pour financer ces chantiers très coûteux, le petit pays asiatique a fait appel à la Chine – qui a accepté en échange de prêts coûteux. Aujourd'hui, le nouveau gouvernement sri-lankais essaie de réduire sa dépendance économique et diplomatique envers la Chine, mais il se trouve dans une impasse : car Colombo a du mal à payer ces emprunts, et se retrouve contraint d'offrir aux entreprises chinoises plus de terrains et d'avantages. Ceci réjouit Pékin, qui veut faire de cette île de l'Océan indien l'un de ses ports stratégiques dans la région.

Reportage de Sébastien Farcis correspondant de France-Inter à New Delhi.

Et aussi :

  • Retour sur le débat présidentiel d'hier soir. Un débat à 11 candidats diversement apprécié par la Presse Internationale.

  • Brexit, plus long et compliqué de prévu ... avec Quentin Dickinson en direct du parlement de Strasbourg.
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.