Olivier Poujade nous emmène ce soir entre Bruxelles et Kinshasa pour évoquer la mort d’Etienne Tshisekedi et ses conséquences.

Le béret du chef de l'opposition de la République démocratique du Congo, Etienne Tshisekedi, repose sur son cercueil. Une veillée funéraire de trois jours, en son honneur, a commencé à Bruxelles le jour de sa mort, le 3 février 2017
Le béret du chef de l'opposition de la République démocratique du Congo, Etienne Tshisekedi, repose sur son cercueil. Une veillée funéraire de trois jours, en son honneur, a commencé à Bruxelles le jour de sa mort, le 3 février 2017 © AFP / Emmanuel Dunand

République Démocratique du Congo

Figure historique de l’opposition au régime de Joseph Kabila, Etienne Tshisekedi surnommé le « papa » ou le « fédérateur » s’est éteint mercredi dernier à Bruxelles à la suite d’une embolie pulmonaire. Et sa disparition soulève du coup de nombreuses questions sur l’avenir politique de l'actuelle République Démocratique du Congo. La popularité de Tshisekedi faisait de lui, le seul et unique opposant crédible à Kabila…

Reportage de Joana Hostein qui a suivi ce week-end les premiers hommages rendus par la diaspora congolaise… Décryptage avec Thierry Vircoulon spécialiste de l’Afrique des grands lacs… à l’Institut Français de Relations Internationales

Bolivie

Jeudi dernier était inauguré le Musée de la Révolution Démocratique et Culturelle dans le village d’Orinoca au sud de La Paz. Un musée grandiose, le plus grand de Bolivie, 4000m2 de surface, pour mettre en valeur le « processus historique et révolutionnaire » et faire découvrir la création de l’Etat Plurinational de Bolivie, selon la version officielle. Un musée qui est loin de faire l’unanimité…

Reportage d'Alice Campaignolle, notre correspondante à La Paz.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.