Olivier Poujade nous fait partir à la rencontre d'une station orbitale à l'ambiance très universelle et d'une Pennsylvanie à l'ambiance peu rassembleuse.

L'astronaute français Thomas Pesquet lors d'une séance d'entraînement au centre d'entraînement des cosmonautes de Gagarin à Star City, à côté de Moscou.
L'astronaute français Thomas Pesquet lors d'une séance d'entraînement au centre d'entraînement des cosmonautes de Gagarin à Star City, à côté de Moscou. © AFP / Kirill KUDRYAVTSEV

Baïkonour, Kazakhstan, où la conquête de l’espace aurait, se dit-on, le pouvoir de dissiper toutes les tensions diplomatiques qui divisent le bas monde dans lequel nous vivons. Car à bord de Soyouz à quelques petites heures de son décollage pour la station ISS une américaine, un russe et un français vont rejoindre une station très universelle.

Reportage de Sophie Becherel

Et aussi aux USA

Pennsylvanie, (état qui a basculé côté républicain pour la 1ère fois depuis 1988) où malgré les messages rassembleurs du président Trump «n’ayez pas peur» ou encore « je suis le président de tous », on ne peut pas vraiment dire que l’ambiance soit au rassemblement

Reportage de Philippe Randé.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.