Comment la capitale sud-coréenne est-elle devenue en trente ans le fer de lance de la culture populaire de toute l'Asie? Réponse dans "Virtual Séoul", de Françoise Huguier.

Des passagers du métro les yeux rivés sur leur smartphone
Des passagers du métro les yeux rivés sur leur smartphone © Getty / Bloomberg

C'est la ville phare de la culture populaire asiatique. A la pointe de la technologie, Séoul a depuis trente ans connu une modernisation explosive à en faire pâlir le Japon tout proche. Mais cette mutation à toute vitesse ne s'est pas faite sans laisser de traces. Dans son ouvrage, Virtual Séoul, recueil de photographies accompagnées de textes signés Patrick Maurus, Françoise Huguier explore ces transformations et les cicatrices qu'elles ont laissé dans la société coréenne. Entretien.

Françoise Huguier expose ses oeuvres à la Polka Galerie à Paris jusqu'au 29 octobre et jusqu'au 31 décembre au Pavillon Carré de Baudoin.

Et aussi

Premier épisode du feuilleton tunisien de Justine Fontaine : "Al Bawsala, l'ONG qui veille sur la démocratie tunisienne".

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.