Trois mois après la libération de la ville, Christian Chesnot et Arthur Gerbault sont entrés dans Alep par la banlieue sud-est, dans des quartiers dévastés...

Retour à Alep...
Retour à Alep... © Radio France / Arthur Gerbault
Trois mois après la libération de la ville, Christian Chesnot et Arthur Gerbault sont entrés dans Alep par la banlieue sud-est, dans des quartiers dévastés...
Trois mois après la libération de la ville, Christian Chesnot et Arthur Gerbault sont entrés dans Alep par la banlieue sud-est, dans des quartiers dévastés... © Radio France / Arthur Gerbault
Alep
Alep © Radio France / Arthur Gerbault

Dans Alep, il n'y plus de ligne de démarcation, la ville est réunifiée depuis trois mois, on ne meurt pas de faim. Les agences de l'ONU mais aussi la Russie et l'Iran distribuent dans les rues de la nourriture gratuitement...

Le problème, c'est que la ville est encore privée d'eau et d'électricité, ce qui n'empêche pas les habitants des quartiers EST, qui étaient tenus par les groupes armés, de commencer à revenir chez eux...

Reportage de Christian Chesnot.

Et aussi, au Mexique

On parle beaucoup de la politique migratoire américaine, avec cette menace de Donald Trump d'expulser 2 à 3 millions de migrants sans-papiers, pour la plupart d'origine Mexicaine.

Sous la présidence de Barack Obama, le Mexique a déjà vécu un grand mouvement de retour, que ce soit via la multiplication des expulsions, ou l’augmentation des retours volontaires de migrants. C’est un phénomène peu connu.

Reportage d'Emmanuelle Steels correspondante de France Inter à Mexico.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.