Olivier Poujade nous emmène en Espagne, où les socialistes ont finalement décidé, après 300 jours d'impasse, de laisser le conservateur Mariano Rajoy former un gouvernement.

Le Premier ministre espagnol, Mariano Rajoy, au Forum Europa à Madrid, Espagne, le 24 Octobre 2016
Le Premier ministre espagnol, Mariano Rajoy, au Forum Europa à Madrid, Espagne, le 24 Octobre 2016 © Maxppp / JUAN CARLOS HIDALGO/EPA

Après 300 jours d'impasse politique, la situation se débloque enfin en Espagne. En effet, le parti socialiste (PSOE) a décidé de s'abstenir pour continuer d'exister. Un pari risqué ! Après deux élections législatives, et des résultats qui n'ont permis à aucune formation d'obtenir la majorité pour gouverner, les socialistes ont voté et se sont mis d'accord pour laisser la voie libre à leur adversaire historique, le parti populaire de Mariano Rajoy. Correspondance avec Mathieu de Taillac, en direct de Madrid.

Et aussi

A Jaffa, en Israël, une histoire d'amour entre deux femmes : Dvora, juive Israélienne, et Suha, Palestinienne d'Israël. Un couple hors du commun qui doit vivre au rythme du conflit israélo-palestinien. Correspondance avec Marie Semelin, en direct de Tel-Aviv.

Aux Etats-Unis, la vente aux enchères d'un tableau nommé "L'empereur n'a rien dans le pantalon", une reproduction de Donald Trump.

L'équipe

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.