Au quatrième jour de la bataille de Mossoul, les forces kurdes ont lancé jeudi 20 octobre une offensive sur la ville de Bashiqa, tenue par le groupe Etat islamique.

Un nuage de fumée s'élève après un raid aérien des USA, tandis que l'armée irakienne est repoussée dans le village Topzawa lors de l'opération contre les militants de l'Etat islamique près de Bashiqa, ville proche de Mossoul, en Irak le 24 octobre 2016
Un nuage de fumée s'élève après un raid aérien des USA, tandis que l'armée irakienne est repoussée dans le village Topzawa lors de l'opération contre les militants de l'Etat islamique près de Bashiqa, ville proche de Mossoul, en Irak le 24 octobre 2016 © Reuters / Ahmed Jadallah

Une semaine plus tard Philippe Randé, envoyé spécial de France Inter rentre dans la ville et décrit l'horreur : des nuages de poussières soulevés par les explosions, des petites routes parsemées de mines, des colonnes de blindés qui avancent au milieu des collines...

La plaine de Ninive et sa ribambelle de petits villages s’est transformée depuis dix jours en un gigantesque terrain de bataille.

Et aussi

En Syrie, Le sacrifice de Palmyre, une enquête inédite au cœur de l'horreur Syrienne, avec la journaliste Leïla Miñano

L'équipe

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.