La peste, cette maladie que l’on pensait éradiquée est devenue endémique à Madagascar, où elle continue de faire de nombreuses victimes.

Pendémie de peste à Madagascar
Pendémie de peste à Madagascar © Maxppp / PHOTOPQR/LE PARISIEN

Madagascar, seizième sommet de la francophonie ce week-end. Quatre- vingts États représentant près d’un milliard de personnes se retrouvent pour la première fois à Madagascar.
Un défi de taille pour un des pays les moins développés de la planète : quatre années de crise politique, une économie sous perfusion, une pauvreté qui concerne 75% de la population et un système de santé défaillant.

Preuve du drame sanitaire qui touche l’île : presque la moitié des départements malgaches abritent une maladie que l’on pensait disparue : la peste. Environ 500 cas par an depuis le début des années 80, des flambées régulières dans des départements très enclavés comme Bemahatazana.

Un reportage de Thibault Lefevre.

Et aussi

Au Sénégal, pays de la « friperie". Chaque année en France, plus de 150 000 tonnes de vêtements sont collectées par les associations. (Nous en jetons bien plus…). Des habits utilisés, usés et parfois même jamais portés et qui sont ensuite triés, donnés ou recyclés en chiffons.

Mais savez-vous qu’une grande partie de ces vêtements a une seconde vie… en Afrique ? Dans de nombreux pays du continent africain, « la friperie » comme on l’appelle, est incontournable.

Au Sénégal, par exemple, la friperie a connu son essor dans les années 80 quand l’industrie textile s’est effondrée. Rien que depuis le début de l’année 2016, 33 000 tonnes de vêtements de seconde main d’Europe mais aussi des États-Unis et du Canada ont été importées.

Reportage d’Amélie Tulet en direct de Dakar

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.