Cette suite d'un énorme succès critique et populaire (mais jouable indépendamment) nous met dans les baskets d'un adolescent qui va brutalement se retrouver responsable de son petit frère de 9 ans. Un road-movie sensible, subtil et profondément touchant.

Sean et Daniel, deux frères en cavale dans l'Amérique de Trump
Sean et Daniel, deux frères en cavale dans l'Amérique de Trump © Dontnod

Avez-vous déjà pleuré devant un jeu vidéo ? La question peut paraître saugrenue. Et pourtant, ça arrive. Pour moi, la dernière fois, c'était en 2015, devant un jeu qui s'appelle "Life is Strange". Une plongée dans le quotidien étrange et mélancolique de deux adolescentes : l'une possédait le pouvoir de remonter le temps pour sauver l'autre, mais au prix de sacrifices de plus en plus déchirants... Jusqu'à un final terrible, qui a marqué tous ceux qui y ont joué.

► Vous n'y avez jamais joué ? Le premier épisode est gratuit...

Trois ans après, c'est peu de dire que "Life is Strange 2" était très attendu. Pas la peine d'avoir joué au premier pour l'essayer, il ne s'agit pas d'une suite directe, mais d'une nouvelle histoire dans le même univers.

Un road-movie dans l'Amérique post-Trump

On y joue Sean Diaz, 16 ans, un ado américain tout à fait typique, avec des problèmes d'ado tout à fait typiques : il a peur d'être séparé de sa meilleure pote à l'université, il essaie de draguer la plus jolie fille du lycée, et à la maison il est coincé entre un père d'origine mexicaine et un petit frère mignon mais envahissant.

La vie de Sean va être bouleversée par un double évènement : quelque chose de tragiquement ordinaire (dans l'Amérique de "Black Lives Matter"), et quelque chose d'extraordinaire. Un drame qui va obliger Sean à prendre ses responsabilités, et la route, avec son petit frère, dans une fuite en avant improbable.

Car Daniel, lui, ne sait rien des raisons de ce road-trip improvisé. Dans le rôle du grand frère, vous allez donc devoir le protéger à la fois des menaces extérieures, de la vérité, mais aussi de lui-même, car il possède sans le savoir d'étranges pouvoirs.

De l'art d'esquisser efficacement des personnages

Le jeu ne retient pas ses coups, et ses premières minutes vous en assènent quelques-uns dans l'estomac. On reconnait bien là le talent des auteurs du premier épisode, leur capacité à rendre des personnages attachants en les esquissant habilement dans des moments de vie tous simples, pour nous donner l'envie de remettre leurs vies sur les rails, peut-être vers quelque chose de meilleur.

Seul le premier épisode de "Life is Strange 2" est déjà disponible, les autres vont suivre dans les mois qui viennent. Et pour être honnête je les attends avec autant d'impatience que d'appréhension, parce que je sais qu'ils risquent fort de s'emparer de mon petit cœur de joueur pour le déchirer à nouveau en mille morceaux. C'est le jeu. C'est la vie.

LIFE IS STRANGE 2 - Disponible sur PC, PlayStation 4 et Xbox One

Merci à Julien Baldacchino, Léa Guedj, Manuel Ruffez et Sébastien Sabiron pour le doublage des voix.

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.