Plongez dans les vies croisées de quatre personnages, à travers deux ans de conversations privées volées par la NSA : un concept de départ tout simple, qui déroule une histoire chorale délicieusement complexe, et fait de nous des détectives réels face à un puzzle virtuel.

Dans "Telling Lies", vous enquêtez sur quatre personnes saisies dans leurs intimités en vidéo
Dans "Telling Lies", vous enquêtez sur quatre personnes saisies dans leurs intimités en vidéo © Annapurna Interactive

Une jeune femme blonde sort précipitamment d'une voiture. Jean, blouson de cuir noir, sacoche sombre. Elle tourne rapidement la tête pour vérifier qu'elle n'est pas suivie, puis grimpe quatre à quart les marches menant à son appartement. Elle entre, pose les clés, s'installe devant l'écran de son ordinateur et l'allume. L'interface apparaît, elle connecte un disque dur externe sorti de son sac, et ouvre la base de données qu'elle contient.

Cette femme, c'est vous : Karen. L'interface de l'ordinateur, c'est tout ce que vous verrez pendant toute la partie, à peine perturbée par le reflet de Karen dans l'écran et les bruits alentours (la télé trop forte chez les voisins, votre compagnon qui rentre à la maison...), comme si vous étiez vous-même assis devant. Votre travail commence.

Thriller de bureau

À votre disposition, un petit moteur de recherche qui va vous permettre d'explorer des dizaines de petites vidéos. Il suffit de taper un mot, ou une phrase, pour que l'ordinateur affiche tous les enregistrements qui les contiennent. Et ce ne sont pas n'importe quelles vidéos : toutes ont visiblement été piratées, volées sur les smartphones et les ordinateurs de quatre personnes bien particulières, à leur insu. Des dizaines et des dizaines de conversations privées, étalées sur deux ans, à portée de souris... Parfois inoffensives, parfois intrigantes, parfois inquiétantes ou dramatiques.

En écoutant, en revenant en arrière, en essayant de comprendre à qui parle la personne, et ce qu'elle lui a répondu, vous allez trouver de nouvelles idées de mots-clés à utiliser, pour trouver d'autres vidéos qui en parlent : un nom de famille entendu pour la première fois, une ville évoquée par un personnage, un mot essentiel caché dans une phrase anodine. Chaque nouvelle vidéo est une nouvelle mine à creuser pour en extraire des mots neufs à entrer dans la machine : "fille", "groupe", "David", "chantage", "espion"...

En regardant ces moments de vie, vous allez en faire autant de pièces de puzzle liées à l'affaire sur laquelle Karen enquête. À vous de comprendre aussi pourquoi elle a mis la main sur ces enregistrements. D'ailleurs le titre du jeu lui-même est un indice : ici, tout le monde ment. Reste à comprendre quand, à qui, et pourquoi ils mentent... Et où est la vérité au milieu de tout ça.

Un OVNI à mi-chemin entre cinéma et jeu vidéo

Notamment parce qu'ici, l'objectif n'est pas d'agir sur ce qui se passe, mais de comprendre ce qui s'est passé... Alors oui, ça paraît très contre-intuitif pour un jeu vidéo, mais Sam Barlow, le créateur du jeu, maîtrise parfaitement l'exercice (son jeu précédent, "Her Story", utilisait le même concept pour brillamment raconter la garde à vue d'une femme dont le mari a disparu) et il est servi par des acteurs parfaitement naturels dans ces petits épisodes face à la caméra.

On comprend tout de suite comment jouer, mais pour aller au fond des choses, il va falloir de la curiosité, de l'intuition, un peu de chance et de l'organisation. C'est un de ces jeux où l'on finit par attraper une feuille de papier et un stylo pour noter tout ce qui retient notre attention, essayer de comprendre les liens entre les personnages, ou griffonner une petite chronologie des événements. "Telling Lies" ne vous fait pas incarner un détective imaginaire, il vous oblige à devenir un détective réel dans une enquête imaginaire. Et c'est assez grisant.

🎮 "TELLING LIES" - Disponible sur PC, Mac et iOS

Bonus : les premières minutes du jeu en vidéo

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.