Fable sous-marine exaltante, Abzû est une expérience sensorielle qui prouve que l'on peut faire vivre et ressentir pleinement une histoire et des émotions sans jamais prononcer un mot.

Une plongée poétique et écolo dans des fonds marins fluos
Une plongée poétique et écolo dans des fonds marins fluos © 505 Games

Le monde de "Abzû" est un univers onirique et exclusivement aquatique, où va se jouer une aventure fascinante et silencieuse, contexte sous-marin oblige. Le jeu nous met dans les palmes d'un jeune plongeur, seul, flottant au milieu d'un océan à perte de vue, les yeux tournés vers un ciel bleu et vide... Tout l'inverse des fonds marins que vous allez explorer pendant quelques heures : ici, contrairement à la surface, la végétation est luxuriante, un véritable feu d'artifice de couleurs, et les poissons une source permanente de vie et de mouvement.

Avec ses environnements colorés où vivent des créatures qui viennent jouer avec vous ou vous ignorent royalement, "Abzû" est une véritable invitation à la contemplation. À tel point que régulièrement, le jeu vous propose tout simplement de vous asseoir sur un rocher quelques instants, pour méditer et suivre avec plus d'attention la course d'un poisson, d'un dauphin, d'une pieuvre ou d'un nautile. Ce n'est pas tous les jours qu'un jeu vous propose d'appuyer sur une touche pour "méditer".

Océan chaleureux contre froide technologie

Mais "Abzû" est aussi un iceberg : ce qui semble être, en surface, une simple balade sous-marine relaxante cache en fait une aventure bien plus grande que le modeste héros que vous contrôlez. Et au fil des descentes, de plus en plus profond, de plus en plus loin de la surface, sur la piste d'une étrange civilisation engloutie, la plongée va devenir de plus en plus exaltante, s'accélérer, au rythme de la musique et des courses endiablées avec les animaux marins.

Dans les derniers instants de l'aventure, celle-ci pourra même prendre un tour inquiétant, alors qu'au milieu de ces décors naturels commencent à apparaître des ombres, des vestiges d'une technologie avancée encore plus ou moins en état de fonctionnement. Le récit peut alors devenir, si vous y êtes sensible, une puissante allégorie de l'affrontement entre une nature chaleureuse et accueillante et des machines dures et froides.

Un récit dans lequel on prend plaisir à se noyer

"Abzû" est l'un des meilleurs exemples de l'importance de l'ambiance dans un jeu vidéo, et une magnifique preuve que l'on peut raconter beaucoup sans dire un mot, uniquement avec des sons, des couleurs, des gestes, des notes. D'ailleurs le jeu doit beaucoup à la formidable bande-son composée par Austin Wintory, tour à tour apaisante ou bondissante.

Plus qu'un jeu d'ailleurs, "Abzû" est avant tout une expérience, un récit dans lequel on prend plaisir à se noyer, et dont la poésie visuelle et sonore parvient à susciter toutes sortes d'émotions : l'allégresse, en croisant le ballet inattendu d'un groupe de baleines à bosse ; l'enthousiasme, lorsque l'on commence à comprendre le sens caché d'une fresque cachée dans un temple englouti ; ou la profonde tristesse que dégage la main d'un petit garçon posée sur le flanc d'un vieux requin blanc, mort d'avoir voulu le protéger. Une plongée qui ne laisse pas indemne.

ABZÛ - Disponible sur Switch, PC, PlayStation 4 et Xbox One

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.