Ce matin, on s'intéresse à un jeu de réflexion très spécial, qui nous fait réfléchir de manière assez maline à des questions d'identité.

Dans "The Missing", le personnage principal, J.J. Macfield, se retrouve sur une île particulièrement étrange et dérangeante
Dans "The Missing", le personnage principal, J.J. Macfield, se retrouve sur une île particulièrement étrange et dérangeante © Arc System Works

"Ce jeu a été créé avec la conviction que personne n'a tort d'être ce qu'il est." C'est littéralement la première phrase que vous lirez en lançant "The Missing", sous-titré "J.J. Macfield & the Island of Memories". Phrase intrigante, mais dont le véritable sens ne sera révélé que dans les derniers instants du jeu (ou de cette chronique, si vous n'avez pas la patience de parcourir toute l'aventure manette en main).

Tout commence sur la fameuse "île des souvenirs". Notre héroïne, J.J. Macfield, une jolie blonde enthousiaste, passe une soirée paisible à la belle étoile en compagnie de sa meilleure amie, Emily, plus discrète et réservée. Quelques heures plus tard, J.J. est réveillée en sursaut par un orage. Et il n'y a plus aucune trace d'Emily. Elle part donc à sa recherche, s'enfonçant de plus en plus au cœur de l'île.

Incapable de mourir

Ce n'est que le début d'une série d'événements particulièrement mystérieux... Quelques minutes après avoir commencé à chercher Emily, J.J. va être frappée par la foudre. Mortellement brûlée, elle va pourtant se relever péniblement et, en se concentrant, totalement réparer son corps, ses cheveux, ses vêtements comme si de rien n'était. Elle est désormais dotée d'un étrange pouvoir : quoiqu'il arrive à son corps, qu'il soit brûlé, écrasé, découpé, transpercé, elle est incapable de mourir et peut se régénérer à l'envi.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Elle va alors tout mettre en jeu, y compris sa propre intégrité physique, pour franchir les nombreux obstacles entre elle et Emily. Et au fil de sa progression, elle va traverser des lieux renvoyant à des moments-clé de sa vie, entamer un dialogue étrange par messages interposés avec sa peluche favorite, fuir une version monstrueuse d'elle-même armée d'un cutter géant, et croiser régulièrement un étrange cerf vêtu d'une blouse blanche, qui semble essayer de lui dire quelque chose qu'elle est incapable de comprendre.

Un concept étrange, dérangeant, qui ne doit rien au hasard

Pour vous l'expliquer, je vais devoir révéler quelques éléments clés de l'intrigue. Donc exceptionnellement, je vous invite à ne pas aller plus loin si vous ne voulez rien vous révéler de plus sur le jeu.

Vous êtes encore là ? Parfait, alors allons-y pour les spoilers.

Comme le jeu nous le fait comprendre progressivement jusqu'à sa révélation finale, J.J. n'est pas ce qu'elle semble être. Dans le monde réel, loin de l'île des souvenirs, son corps est celui dans lequel elle est née, celui d'un jeune garçon mal dans sa peau. J.J. est une femme transgenre, et perçoit donc son propre corps comme une prison pour celle qu'elle est vraiment.

La mécanique de base du jeu prend alors un tout autre sens : ce corps qu'on a trituré de toutes sortes d'horribles manières pour résoudre des énigmes proposées par un simple jeu vidéo, c'est notre principal obstacle sur le chemin du happy end. Comme pour J.J. elle-même.

"The Missing" tente, un peu maladroitement mais avec une sincérité touchante, de nous donner un aperçu du ressenti d'une personne née dans le mauvais corps, le mauvais genre, soumis à cette lutte féroce entre ce qu'on semble être et ce qu'on sait être réellement. Il y parvient d'une manière aussi émouvante qu'originale, qui tire pleinement parti de sa propre nature de jeu vidéo.

🎮 "THE MISSING" - Disponible sur PC, PlayStation 4, Switch et Xbox One

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.