Hommage aussi sincère que réussi aux classiques du jeu d'aventure des années 90, ce jeu vidéo français nous fait suivre les aventures de deux forgerons, un grand (Tall) et un petit (tiny), au cœur des légendes nordiques.

"tiny & Tall: Gleipnir", un jeu bourré de situations délicieusement absurdes
"tiny & Tall: Gleipnir", un jeu bourré de situations délicieusement absurdes © t&T Studios

Le jeu vidéo peut-il nous faire rire ? C'est dur. Mais pas plus que dans le monde réel, finalement, où l'humour est un art des plus délicats. Cela n'a pas empêché les développeurs de jeux vidéo de s'y essayer très tôt, en particulier entre la fin des années 80 et le début des années 90 : l'âge d'or du jeu d'aventure rigolo.

À l'époque, à défaut de graphismes impressionnants, on avait une arme redoutable : l'écriture. Pour réussir un jeu, il "suffisant" de trouver de très bons auteurs, capables de fournir des dialogues ciselés et drôles.

Cette période a beaucoup marqué pins, un dessinateur français, qui a décidé de lui rendre hommage en passant trois ans à développer (seul) son propre jeu : "tiny & Tall: Gleipnir".

Des personnages complètement Mjöllnir

Tall et tiny sont deux forgerons nordiques, artisans de Mjöllnir, le marteau du dieu Thor. Ce dernier va leur confier une mission délicate : fabriquer des chaînes capables de retenir Fenrir, fils du dieu Loki, un énorme loup mythique à l'appétit inquiétant. Une mission qui va très vite tourner à l'absurde, car le projet implique pas mal d'ingrédients bizarres, comme des barbes de femme ou des tendons d'ours. Cette grande aventure enthousiasme tiny, tout en désespérant profondément Tall.

"tiny and Tall: Gleipnir" est une porte toute neuve, sympathique et ouverte à tous, sur le monde des jeux d'aventure à l'ancienne, un genre un peu boudé ces dernières années.

TINY & TALL: GLEIPNIR - Disponible sur PC

Merci à Guillaume Meurice et Pablo Mira pour le doublage des voix.

Bonus : cinq jeux d'aventure pour se plier en quatre

Si l'hommage à la grande époque du jeu en "point & click" vous a plu, voici une petite sélection très subjective d'excellents représentants du genre, jouables sur les PC, Mac et consoles d'aujourd'hui. En plus, il suffit de savoir se servir d'une souris et d'être doté de zygomatiques pour les apprécier.

MONKEY ISLAND : Le classique parmi les classiques. Le premier épisode a été une révélation pour beaucoup de joueurs, qui ont découvert un anti-héros parfait (Guybrush Threepwood, pirate amateur), à la langue aussi tranchante que son épée (les duels sont basés sur... des combats d'insultes). Le deuxième épisode allait encore plus loin : il multipliait les références absurdes, les dialogues délicieux et démolissait allègrement le quatrième mur et la cohérence. Culte.

DAY OF THE TENTACLE : Que se passe-t-il lorsqu'un tentacule géant tente de conquérir le monde, que trois jeunes socialement compliqués tentent de revenir quelques heures en arrière pour l'en empêcher, et que le créateur fou de leur machine à voyager dans le temps a voulu utiliser des matériaux bon marché ? Une aventure hilarante où il faudra passer d'une époque à l'autre pour tenter de réparer les dégâts. Day of the Tentacle proposait des énigmes dont la résolution impliquait moins de logique que de créativité : en général, plus c'était absurde, plus ça avait de chances de marcher.

LES CHEVALIERS DE BAPHOMET : Dans un univers bien plus sérieux (une enquête à travers le monde sur fond de conspiration), "Broken Sword" (son titre original) maniait un humour redoutable et pince-sans-rire, très "british", dans ses dialogues. Encore aujourd'hui, le premier épisode (il y en a eu quelques autres plus ou moins oubliables ensuite) est très agréable à parcourir, et mêle habilement comédie et grande aventure.

DEPONIA : Sur une planète indéfinie, Rufus vit dans un gigantesque monde recouvert par les déchets. Il ne rêve que d'une chose : s'enfuir pour voir si l'herbe est plus verte ailleurs. Sauf qu'au cours d'une de ses tentatives plus ou moins hasardeuses, une princesse va lui tomber dans les bras. Design cartoon, héros sarcastique, personnages aux personnalités bien trempées, gags et aventure rocambolesque... Deponia a pour lui de développer un univers original et attachant au-delà de l'hommage aux classiques.

THE DARKSIDE DETECTIVE : Un autre hommage récent aux jeux d'aventure à l'ancienne, et plus largement aux comédies fantastiques des années 80 (SOS Fantômes en tête). Aux commandes de Francis McQueen, patron désabusé et méprisé d'une brigade d'enquêtes paranormales, vous devrez résoudre de courtes enquêtes où les querelles d'écrivains morts, les nounous fans d'occultisme ou les zombies mafieux font partie du quotidien. Pour en savoir plus, lire notre article dédié au jeu.

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.