Feuilleton audio devenu culte sur Internet au début des années 2000, "Le Donjon de Naheulbeuk" arrive finalement en jeu vidéo, près de 20 ans après ses débuts sonores. Un bon jeu de rôles parodique, qui parvient à ne pas être une simple parodie de jeu de rôles.

Un groupe d’aventuriers (tous plus ou moins nuls) à l’assaut d’un donjon farfelu
Un groupe d’aventuriers (tous plus ou moins nuls) à l’assaut d’un donjon farfelu © Dear Villagers

Je vous parle d’un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître : avant les réseaux sociaux, avant les youtubeurs, avant le podcast même... Nous sommes en 2001, et John Lang, musicien et auteur, diffuse sur son site Internet un feuilleton audio conçu pour le web, l’un des premiers du genre : le Donjon de Naheulbeuk. On y suivait les aventures d’un groupe d’aventuriers plus ou moins incompétents dans un univers de jeu de rôles.

La saga est rapidement devenue culte, grâce au bouche à oreille principalement. Et elle s‘est déclinée en différents formats, en roman ou en bande dessinée par exemple. Et désormais, le fameux donjon est aussi explorable en jeu vidéo...

Baston !

Dès l’introduction, les fans sont en terrain connu : on retrouve le ranger pseudo héroïque, le voleur froussard, l'elfe et le nain (qui se détestent toujours autant), la magicienne et son ami ogre... Pourtant, très vite, quelque chose va mal tourner et emmener le groupe dans une aventure inédite.

Séparés, les héros vont d’abord devoir se retrouver (l’occasion de mieux comprendre les spécificités de chacun et de se familiariser avec le système de jeu, très complet et qui ravira les amateurs de jeux de rôles), puis continuer à explorer le terrible donjon, peuplé de personnages tous plus allumés les uns que les autres. Bref, préparez-vous à un déluge de vannes entre deux affrontements contre des hordes d’ennemis retors (et même pendant ces affrontements).

Pas un simple "produit dérivé"

Les fans retrouveront l’ambiance et le style du "Donjon de Naheulbeuk", mais le jeu est aussi très sympathique en soi. Le secret d’une bonne parodie, c’est avant tout le respect du matériau original : le feuilleton audio de John Lang était, au fond, un hommage au médiéval fantastique, et de son côté le jeu vidéo Naheulbeuk transpire l’amour des jeux de rôles PC des années 90 et 2000. Les mécaniques de jeu, notamment, suivent scrupuleusement les règles établies par des modèles du genre, comme Diablo ou X-Com, en y ajoutant de petites pincées d’humour décalé qui les épicent sans les dénaturer.

Ce n’est pas tous les jours qu’on peut ajouter à son inventaire d’aventurier héroïque une guillotine à saucisson. Et rien que pour ça, ce "Donjon" mérite qu’on aille s‘y promener.

🎮 "LE DONJON DE NAHEULBEUK: L’AMULETTE DU DÉSORDRE" - Disponible sur PC et Mac

Bonus : les premières minutes du jeu en vidéo

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.