C'est peut-être l'un des jeux vidéo les plus importants de ces dix dernières années. Pourtant, le grand public n'en a sans doute jamais entendu parler, et beaucoup de joueurs ne le connaissent que d'excellente réputation. Bienvenue dans "Undertale", une œuvre qui a ouvert de nouveaux horizons au jeu vidéo.

Papyrus, l'un des nombreux personnages étranges que vous croiserez dans le jeu vidéo "Undertale"
Papyrus, l'un des nombreux personnages étranges que vous croiserez dans le jeu vidéo "Undertale" © Toby Fox

C'est un jeu si influent qu'il est cité comme référence par des hordes de développeurs indépendants aujourd'hui, que sa bande originale a fait l'objet de reprises par centaines, qu'il a été élu "Meilleur jeu de tous les temps" en 2015 dans un grand sondage sur le site GameFaqs, et que le simple fait d'intégrer un costume à l'image d'un de ses personnages dans le jeu de combat de Nintendo "Super Smash Bros" a provoqué ce genre de réactions :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pourtant, si je vous dis son nom, je suis sûr que la majorité de nos auditeurs n'en ont jamais entendu parler. Ce jeu, c'est "Undertale".

L'histoire commence par une guerre entre humains et monstres, deux espèces qui se partageaient jusqu'ici pacifiquement la Terre. Après une longue bataille, les humains remportèrent la victoire, et ils bannirent les monstres sous terre, grâce à une barrière magique. Des années plus tard, un enfant fait une chute vertigineuse dans une grotte, et se retrouve coincé dans les monde des monstres. C'est le début d'une longue aventure pour retrouver la surface.

Un jeune créateur génial de 24 ans

Présenté comme ça, tout ça n'a pas l'air très révolutionnaire. Et il va donc falloir que je tente de vous expliquer pourquoi il a autant marqué le monde du jeu vidéo, sans rien divulgâcher.

"Undertale" est sorti le 15 septembre 2015, et rien dans son apparence ne pourrait le laisser croire. Très minimaliste visuellement, avec des petits personnages de pixels sur un fond désespérément noir, il est l'œuvre d'un seul homme, Toby Fox, génial Américain de 24 ans à l'époque.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Un tout jeune créateur qui a fait voler en éclats la frontière entre ce qui se fait ou pas dans un jeu vidéo. C'est bien simple : on ne sait jamais où "Undertale" va nous emmener sur l'écran suivant. Chaque monstre que vous croisez a sa propre petite histoire. Vous pouvez vous battre contre eux, certes. Vous pouvez aussi les complimenter. Ou leur faire peur. Les faire rire. Ou les tuer. Sortir avec eux. Écouter leurs soucis. Les comprendre. Ou les détester. Devenir leur meilleur ami. Ou leur pire ennemi. Et ça, c'est juste dans la première heure de jeu, qui peut vite devenir un grand huit émotionnel sous son aspect tout innocent.

Un jeu à forte personnalité qui a divisé les joueurs

La preuve : personnellement, je ne suis pas fan d'"Undertale", pour plein de raisons (même si j'adore son exceptionnelle bande-son). Pour autant et c'est très paradoxal, je sais, je ne regrette aucune des heures passées dessus, et je suis à la fois admiratif et reconnaissant envers Toby Fox. Parce qu'il a ouvert la voie à une autre manière de raconter une histoire, parce qu'il a su créer un ton radicalement différent, casser les codes du genre, en plus de créer une histoire et des personnages qui ont suscité un attachement véritablement émotionnel chez ses joueurs. Un jeu qui suscite un tel amour, presque aveugle, relève forcément d'une forme de magie.

Mais cette magie est fragile ! Et le mieux, pour la préserver, c'est de parcourir "Undertale" en le découvrant à 100 %, d'en savoir le moins possible, de ne se gâcher aucune surprise, de rester ouvert à toute sa bizarrerie. Il faut passer outre cette histoire d'amour qui dure depuis cinq ans entre l'œuvre et ses fans, pour créer votre propre rapport au jeu, être vous-même une page blanche pour lui.

Ne cherchez donc aucune information supplémentaire sur "Undertale", idéalement oubliez même tout ce que je viens de vous raconter, et faites le grand saut. Retenez simplement que ce jeu est capable de tester aussi bien les limites de votre détermination que celles de votre propre humanité.

🎮 "UNDERTALE" - Disponible sur PC et Mac (un patch pour traduire le jeu est français existe ici), PlayStation 4, Xbox et Switch

Merci à Lorélie Carrive pour le doublage des voix

Bonus : les premières minutes du jeu en vidéo

L'équipe
Thèmes associés