Alors que le dernier épisode de la saga cinématographique culte arrive à grands pas, que vaut la dernière aventure vidéoludique dans cette galaxie lointaine, très lointaine ?

Image de promotion du jeu "Jedi : Fallen Order"
Image de promotion du jeu "Jedi : Fallen Order" © ELECTRONIC ARTS & RESPAWN ENTERTAINMENT

Retour sur l'une des sagas les plus emblématiques de la pop culture… Si ce n'est la plus emblématique. Si je vous parle de sabre laser, de midi-chloriens, d'ewoks, de la force de l'Etoile noire et de jedis : vous l'aurez compris, je vais vous parler de Star Wars et notamment du jeu vidéo Jedi : Fallen Order.

Star Wars Jedi : Fallen Order ou La chute de l'ordre pour les auditeurs allergiques à l'anglais, se déroule entre le troisième film (La revanche des Sith) et le quatrième film (Un nouvel espoir). Durant cette période, Anakin Skywalker vient de devenir Dark Vador, tandis que l'Empereur a lancé le fameux ordre 66 qui a forcé l'armée des clones de la République à éliminer les chevaliers Jedis où qu'ils soient dans l'univers. Quelques années plus tard, vous incarnez dans ce jeu Cal Kestis, un padawan (c'est-à-dire un apprenti Jedi) qui a réussi à échapper aux massacres et vit désormais incognito sur une planète de ferrailleurs spécialisée dans le recyclage de vaisseaux. Lors d'un malheureux accident, il est contraint d'utiliser ses pouvoirs de jedi pour sauver la vie d'un de ses collègues. Dès lors, il doit fuir les terribles inquisiteurs, un ordre de guerriers Sith à la solde de Vador, chargé de chasser les éventuels Jedis survivants.

"Star Wars" et les jeux vidéo

Si le cinéma, la télévision, la bande dessinée ou les romans ont eu droit à de nombreuses déclinaisons de l'univers Star Wars, le monde du jeu vidéo a eu moins de chance. Ce dernier jeu Star Wars avait donc une lourde tâche, celle de remplir un vide - il s'en acquitte très honorablement, à la manière d'un Tomb Raider, vous explorez des planètes où il va vous falloir visiter des tombeaux remplis d'énigmes qui ne sont pas sans rappeler une autre licence Lucasfilm, justement : Indiana Jones

Pour ce faire, vous pourrez courir sur les murs, sauter de plateforme en plateforme à la manière d'un Uncharted et surtout, utiliser vos pouvoir d'apprenti jedi et surtout le fameux sabre laser. Et ce sabre, il va falloir apprendre à le manier, car en s'inspirant d'autres jeux punitifs tels que Sekiro ou Dark Souls, la moindre erreur commise, même face à un simple Stormtrooper (qui sont quand même les plus mauvais tireur de l'univers), peut s'avérer fatale.

Bien sûr, en accumulant de l'expérience, vous allez acquérir de nouvelles aptitudes qui vous permettront de revenir sur des planètes déjà visitées et emprunter des chemins auparavant inaccessibles. 

Un bon jeu malgré quelques critiques

On peut toutefois regretter un scénario hyper prévisible. Un héros que le statut de padawan prive grandement de charisme, une gestion des collisions un peu hasardeuse, un affichage et des textures aux fraises à certains moments. Cependant, Star Wars Jedi : Fallen Order est un bon jeu. Oui, j'ose le dire, c'est un bon jeu. Un jeu qui parvient à raviver la flamme pour une saga et une franchise un peu chahutées ces dernières années. Chahutée par ses producteurs comme par ses fans. Avec ses combats au sabre tendus et précis, avec ses paysages de planètes exotiques parfois sublimes, qui rappellent les dessins de Ralph McQuarrie, son bestiaire et ses droïdes, ces sons et ces musiques typiques de la franchise, nous reviennent alors en mémoire toutes les raisons qui nous ont fait aimer l'univers de George Lucas, au départ.

Intégralement tourné vers le jeu solo, sans contenu additionnel typique de l'éditeur Electronic Arts, Star Wars Jedi : Fallen Order est un retour aux sources. Un retour à une époque où Star Wars nous vendait du rêve avant de nous vendre des peluches. Je vais vous dire : des fois, ça fait du bien de rentrer chez soi. 

Programmation musicale
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.