Exclusif à la PlayStation 5, ce nouvel épisode de la série de jeux d'action est particulièrement spectaculaire et montre ce que les consoles de nouvelle génération peuvent apporter au genre.

Spectaculaire de bout en tout, ce nouvel épisode de "Ratchet & Clank" brouille la frontière entre jeu vidéo et film d'animation
Spectaculaire de bout en tout, ce nouvel épisode de "Ratchet & Clank" brouille la frontière entre jeu vidéo et film d'animation © Sony Interactive Entertainment

"Ratchet et Clank: Rift Apart" nous emmène dans l'univers futuriste de Ratchet, dernier représentant dans l'univers de l'espèce des Lombax, des sortes de grands félins humanoïdes, et de Clank, un petit robot plein de ressources. Devenus tous deux des héros après avoir sauvé la galaxie dans l'épisode précédent (rassurez-vous, il n'est pas nécessaire d'y avoir joué pour apprécier cet opus), ils doivent s'attaquer à un défi bien plus intimidant : participer à une grande parade en leur honneur. Et à la fin, Clank fait un cadeau à son meilleur ami : un "dimensionnateur" pour lui permettre de retrouver les siens.

Sauf que le Dr Nefarious, ennemi de longue date des deux héros, s'empare de la précieuse machine et s'enfuit à bord de son vaisseau spatial. S'ensuit un course-poursuite aux dimensions épiques, où Ratchet et Clank finissent par rattraper leur adversaire, mais en tentant de récupérer l'outil volé, ils l'endommagent... Et il explose en ouvrant un peu partout des portails à travers l'espace et le temps, dont un qui les propulse malgré eux dans une cité futuriste inconnue, où ils sont séparés.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Le problème, c'est que Nefarious aussi a été projeté dans la même dimension, où il découvre de gigantesques statues en or à sa gloire : dans ce monde, il est un empereur tout puissant et toujours aussi mégalomane. C'est le début d'une quête palpitante pour tenter d'arrêter Nefarious, et de sauver non seulement l'univers, mais aussi tous les univers de toutes les dimensions !

Une superproduction qui en met plein la vue

Et on le voit aussi : "Ratchet et Clank: Rift Apart" est impressionnant techniquement. Vous vous souvenez quand on s'extasiait devant les films de Pixar ou Dreamworks ces dernières années en se disant que c'était quand même super bien fait ? Hé bien là, c'est pareil, sauf qu'on peut interagir avec l'univers et l'explorer dans ses moindres détails. C'est bien simple, on a tout le temps l'impression d'être en train de se balader dans un film d'animation, en s'extasiant devant chaque détail. Bref, on en prend plein la vue et les oreilles et c'est une formidable vitrine pour les capacités de la PlayStation 5.

Une puissance qui permet aussi au jeu de développer une intensité rarement atteinte dans son rythme : sans aucun temps de chargement, donc sans temps mort, avec des rebondissements en cascade, le jeu offre une expérience haletante qui rapproche encore un peu plus le jeu vidéo du cinéma en termes de mise en scène, avec un soupçon de montagnes russes. Un blockbuster certes, mais diablement efficace, et qui a en plus le bon goût de pouvoir rassembler petits et grands devant l'écran du salon.

🎮 "RATCHET ET CLANK: RIFT APART" - Disponible uniquement sur PlayStation 5

L'équipe
Thèmes associés