Tout au long de l'été, Erik Orsenna, grand voyageur devant l’éternel, met ses pas dans ceux du casanier La Fontaine

Voyage en diligence
Voyage en diligence © Getty

Parmi les êtres humains, il en est, dont je suis hélas, qui s'inventent l'obligation de toujours bouger. Impossible pour eux de rester en place. A peine arrivés quelque part, leurs pieds les démangent. Toute affaire cessante, ils se doivent d'aller voir ailleurs.

Marguerite Yourcenar, par exemple, était de cette remuante espèce. Comme je lui demandais pourquoi elle courrait tant le monde, elle me répondit, soudain grave :

Nous sommes des prisonniers, notre planète est notre cellule, je veux en explorer les recoin avant de devoir la quitter.

Rien de plus étranger à la Fontaine que cette maladie là. Champion de l'aller-retour entre Château-Thierry et Paris, il ne s'aventura, de toute sa vie, que dans un seul voyage. Et encore poussé par des circonstances dangereuses.....

L'équipe
(ré)écouter La Fontaine : une école buissonnière Voir plus
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.