La Fontaine et Racine était cousins éloignés par leurs mères. Ils vécurent plutôt comme des frères se voyant à Paris autant qu'ils le pouvaient.

Détail du buste de Jean Racine à la Comédie française
Détail du buste de Jean Racine à la Comédie française © Getty / Leemage

S'écrivant dès qu'une circonstance les séparait. Se soutenant dans l'adversité et même, preuve d'une affection plus grande encore, se réjouissant chacun des succès de l'autre.

Une femme aurait pû les séparé : La Champmeslé, plus grande actrice de ce temps, créatrice des rôle de Racine, dont elle était la maîtresse follement aimée.

Cette dame raffolait des contes. Une affection qui s'étendit à leur auteur. La Fontaine a résumé dans un conte, Belphegor, la douceur et la douleur des amitiés dites amoureuses et des regrets qu'elles vous laissent.

Vous auriez eu mon âme toute entière
Si de mes voeux j'eusse plus présumé,
Mais en aimant qui ne veut être aimé?
Par des transports n'espérant pas vous plaire,
Je me suis dit seulement votre ami ;
De ceux qui sont amants plus d'à demi:
Et plût au sort que j'eusse pu mieux faire.

L'équipe
(ré)écouter La Fontaine : une école buissonnière Voir plus
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.