17 août 1661. Nicolas Fouquet organise, en l’honneur du jeune Louis XIV, une grande fête dans son château de Vaux de Vicomte.

La chambre des muses, château de Vaux le Vicomte
La chambre des muses, château de Vaux le Vicomte © Getty

Ce jour là, La Fontaine voit tout, mais ne devine rien.

Dans une lettre à son ami Maucroix, il raconte par le menu l’émerveillement que fut la fête à Vaux le Vicomte.

"Tous les sens furent enchantés. Il y eu de grandes contestations entre la cascade, la gerbe d'eau, la fontaine de la couronne et les animaux, à qui plairait d'avantage. Les dames n'en firent pas moins leur part. Ensuite de la promenade, on alla souper. la délicatesse et la rareté des mets fut grande. Mais la grâce avec laquelle monsieur et madame la surintendante firent les honneurs de la maison le fut encore d'avantage.

Le souper finit, on avait dresser le théâtre au bas de l'allée des sapins. Deux enchanteurs plein de savoir, firent tant par leurs impostures qu'on cru qu'ils avaient le pouvoir de commander à la nature."

Âme claire et confiante, La Fontaine ne devine pas qu'avec ses fastes Fouquet construit sa perte.

L'équipe
(ré)écouter La Fontaine : une école buissonnière Voir plus
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.