...

Le dessinateur publie une BD dans laquelle il revient sur la malformation cardiaque, la tétralogie de Fallot, dont il est atteint. A cause d'elle, il a dû se faire opérer bébé, et il était l'un des premiers à l'être. Et il a de nouveau été opéré une fois devenu adulte. Il raconte ici à Anne Douhaire comment il s'y est pris pour la dessiner. 

Capture écran de la vidéo de Kéramidas : Comment dessiner "A cœur ouvert" ?
Capture écran de la vidéo de Kéramidas : Comment dessiner "A cœur ouvert" ? © France Inter

Kéramidas : "Voilà comment j'ai dessiné A cœur ouvert...

Alors déjà, il fallait se dessiner soi dans un premier temps. C'est une chose assez facile. Là, on ne voit pas bien, mais j'ai toujours une casquette et une casquette, c'est vraiment beaucoup plus facile. Et puis, c'est un personnage, moi, que j'ai l'habitude de beaucoup dessiner. C'était un peu plus difficile de me faire jeune, parce que Quand j'ai commencé à me représenter en personnage de bande dessinée, je me suis représenté forcément adulte. Et du coup, jeune, c'était beaucoup plus compliqué. Mais heureusement, ça ne fait pas beaucoup de pages dans le livre, donc ça va. 

Cela fait longtemps qu'il y a une petite légère frustration de ne pas être ce qu'on appelle être auteur complet. Jusqu'à présent, j'ai toujours travaillé avec des scénaristes, ou avec des coloristes. Cela faisait un petit moment que je voulais faire mon bouquin seul, mais je n'avais pas vraiment le sujet. Alors j'ai travaillé avec Trondheim, Sfar, Chris, Tébo... Je n'allais pas refaire un livre dans le même esprit de ce que j'avais fait parce qu'il n'y avait pas un grand intérêt à mettre en concurrence avec ces scénaristes là. Donc, il me fallait un sujet fort. Je ne l'avais pas vraiment. Jusqu'à ce que j'apprenne que je devais être opéré à nouveau à cœur ouvert. Et à partir de ce moment là, ce n'est pas que je savais que j'allais faire un bouquin.

J'ai commencé à prendre des notes. Énormément de notes pour pas oublier. Parce qu'en fait, je me rends compte que mieux, vous allez, plus vous oubliez. Et puis, un moment donné de ces notes, je me suis dit  qu'on allait peut être pouvoir e, faire un bouquin et j'ai même pensé, à un moment donné, faire un roman. Puis je me suis dit qu'un roman, c'était, ça devait être très compliqué à faire. Et que je ne voyais même pas  par quel bout attaquer. Et finalement, je me suis rendu compte que ce que je savais faire de mieux, c'était quand même le dessin. Donc, j'ai décidé de mettre ça en page...."