...

La dessinatrice publie une BD autobiographique sur un épisode de phobie scolaire surmonté grâce à l'écoute des Beatles. Elle explique ici à Anne Douhaire comment elle l'a dessinée.

Capture écran de la vidéo "Magali Le Huche : comment dessiner Nowhere Girl ?"
Capture écran de la vidéo "Magali Le Huche : comment dessiner Nowhere Girl ?" © France Inter

Alors voilà comment j'ai dessiné Nowhere Girl, entouré des Beatles un peu fumant.

Pour dessiner Nowhere girl, je commence par la tête avec un petit cou. Nowhere girl, c'est moi quand j'avais 11 ou 12 ans. J'avais alors cette petite frange des années 1990 un peu effilée. Et puis j'avais un carré. Un petit carré avec une raie sur le côté. Et c'est important j'avais une petite oreille qui dépasse. Je trouvais que j'avais des grandes oreilles. Forcément, à 11 ans, on a un petit peu tout qui a les oreilles, le nez qui poussent un petit peu plus vite que le reste. J'avais un petit nez rond comme ça. Et puis, un grain de beauté que j'ai toujours et que j'ai voulu mettre en avant pour qu'on reconnaisse bien le personnage. 

Je portais ce sweatshirt, en vieux rose sur lequel il y avait marqué 1967 l'année de Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band, un album que j'adorais. 

D'ailleurs ma tristesse venait de ce sentiment d'injustice : je n'avais pas 12 ans en 1967....