Cette semaine, nous vous parlerons d'un roman belge qui divise notre équipe, avec Antoine Wauters. Nous irons à Montréal avec les fans d'Anne Robillard. Notre séquence de poche sera consacré à Olivier Guez, Prix Renaudot 2017 et nous célébrerons Apollinaire, disparu il y a tout juste 100 ans!

Antoine Wauters, pour "Pense aux pierres sous tes pas", publié aux Éditions Verdier : Dans un pays dont on ignore le nom, où  se succèdent des dictateurs qui tentent de le moderniser, une sœur et  son frère jumeau vivent à la ferme de leurs parents, au milieu des  plaines. Marcio travaille aux champs avec le père, un homme violent, tandis  que Léonora s’occupe de la maison avec sa mère. Ils ont douze ans à  peine et leur complicité semble totale, leurs jeux interdits  irrépressibles. Mais un soir, alors que leurs corps se rapprochent  doucement dans le fenil, le père surgit et voit se confirmer ce qu’il a  toujours suspecté. Tandis qu’un nouveau coup d’État vient de se produire,  les parents  décident de séparer les jumeaux. Commence alors un combat long et  incertain, celui de la réinvention de soi et de la quête obstinée de  liberté. Véritable hymne à la désobéissance, Pense aux pierres sous tes pas est également un cri d’espoir. Et d’amour fou.

Olivier Guez pour "La disparition de Josef Mengele", prix Renaudot 2017, publié au Livre de Poche : 1949 : Josef Mengele débarque à Buenos Aires. Caché sous divers  pseudonymes, l'ancien médecin tortionnaire à Auschwitz croit pouvoir  s'inventer une nouvelle vie. L'Argentine de Perón est bienveillante, le  monde entier veut oublier les crimes nazis. Mais la traque reprend et il  doit s'enfuir au Paraguay puis au Brésil. Son errance ne connaîtra plus  de répit... jusqu'à sa mort mystérieuse sur une plage en 1979. Comment le médecin SS a-t-il pu passer entre les mailles du filet trente années durant ? Une  plongée inouïe au cœur des ténèbres : voici l'odyssée dantesque de  Josef Mengele en Amérique du Sud. Le roman-vrai de sa cavale  après-guerre.

Anne Robillard, en pleine dédicace au Salon du livre de Montréal : 

Laurence Campa vient nous parler de Guillaume Apollinaire, à l'occasion des 100 ans de la disparition du poète: 

- "Tout terriblement" - Anthologie illustrée de poèmes d'Apollinaire - Édition et préface de Laurence Campa - Ed Poésie / Gallimard : Tout terriblement est un florilège des plus fameux poèmes  d'Apollinaire illustrés d'œuvres des peintres proches du poète qui fut,  on le sait, un critique d'art visionnaire. De Matisse à Marie Laurencin  et de Picasso à De Chirico et Derain, tous viennent illuminer les plus  beaux poèmes de l'Enchanteur du siècle. Un livre comme un bréviaire du  génie poétique d'Apollinaire, plein de mouvement et de couleur, propre à  réjouir tous les amateurs de poésie et à engager les jeunes lecteurs et  lectrices dans un univers où «le mystère en fleurs s'offre à qui veut  le cueillir».

- "Alcools" de Guillaume Apollinaire, aquarellé par Louis Marcoussis, coédition Gallimard / Bibliothèque nationale de France : Peintre cubiste «chéri des poètes» selon le mot d'Éluard, ami  d'Apollinaire, de Braque, de Picasso et de Juan Gris, Louis Marcoussis  (1878-1941) n'a cessé d'explorer les liens du langage poétique et du  langage pictural. Alcools d'Apollinaire est au cœur de cette  recherche. De ce recueil, Marcoussis a laissé deux grands cycles  d'illustration : un exemplaire de l'édition originale de 1913 rehaussé  d'aquarelles entre 1919 et 1931, et une suite de gravures à l'eau-forte  publiée en 1934. Ces deux œuvres très rares, la première unique, la  seconde tirée à très petit nombre pour quelques grands collectionneurs,  sont ici reproduites d'après les exemplaires conservés à la Bibliothèque  nationale de France.

- "Lettres à Guillaume Apollinaire" de Louise de Coligny-Châtillon - Édition de Pierre Calzergues, Ed Gallimard : On connaissait une dizaine de lettres de Lou à Guillaume Apollinaire.  Grâce à une découverte récente dans les archives du poète, c'est  désormais près de cinquante nouvelles lettres qui sont accessibles. Lou,  amante volage d'Apollinaire, assume sans culpabilité libertinage et  liberté d'expression mais ne reste pourtant pas indifférente aux  silences de Guillaume. Le poète apparaît alors moins comme le jouet  d'une maîtresse frivole que comme celui qui a choisi de vivre  discrètement une nouvelle aventure avec Madeleine Pagès, sa fiancée  d'Oran. Aussi, l'image de Lou comme celle du poète d'«Ombre de mon  amour» se voient enrichies et sensiblement modifiées par ces lettres,  qui appellent une relecture des Lettres à Lou dont blancs et silences sont enfin comblés.

Les coups de cœurs et les coups de gueules des libraires : 

Un coup de gueule de Dominique Bressoud, de La Librairie Une petite prose, à Boudry, en Suisse, sur l'arnaque du black Friday : Pour Dominique le « black Friday » est un moyen utilisé par de grandes chaînes pour se débarrasser de stocks d’invendus et dans la foulée les faire payer plus cher au clients. certaines étiquettes de produits sont recouvertes en hâte pour cacher que le prix soi-disant baissé est le même que le prix « normal »..le problème c’est que placé très stratégiquement fin novembre, les gens achètent beaucoup moins avant et peu après, et que l’illusion règne chez les clients qu’ils ont fait de bonnes affaires. Alors pour ces petites librairies que tout le monde semble apprécier dans le paysage, c’est catastrophique : c’est à Noël que les ventes de livres grimpent en flèche… Normalement !

Un coup de cœur d’Annick Dor, de La Librairie de La Mazerine, à La Hulpe, en Belgique, pour « Tu préfères quoi ? », un album-jeunesse de Charly Delwart et Camille de Cussac, publié aux Éditions Marcel & Joachim : Tu préfères avoir un petit frère ou un petit chien ? Tu préfères du Nutella sur tes saucisses ou du ketchup sur tes corn flakes ? Pour ton anniversaire, tu préfères avoir plein de copains et pas de cadeau, ou pas de copain et plein de cadeaux ? Depuis des générations, l’humanité se fait des nœuds au cerveau avec le célèbre jeu « Tu préfères? » (des jambes en mousse ou des bras en spaghettis ?/ t’ennuyer avec Adriana Karembeu ou t’amuser avec Bernard Montiel ?). Dans ce livre, Charly Delwart en propose sa version personnelle, à destination des enfants dès 5 ans. 35 questions entre humour, absurde et philosophie, qui permettent d’aborder de grands sujets sans se priver d’une bonne tranche de rigolade !

Un coup de gueule de Jérémy Laniel, de La Librairie du Carcajou, à Rosemère, au Canada sur les délais de livraisons des nouveautés françaises ! Les délais de livraisons des nouveautés françaises ou du réassort par bateau peut parfois rendre les libraires complètement fous ! Surtout en pleine saisons des prix et des fêtes le libraire québécois doit parfois simplement passer à côté d'une suggestion. Ridicule.

Un coup de cœur de Thomas Auxerre, de La Librairie L’Amandier, à Puteaux, pour «  Atom agency, Volume 1, Les bijoux de la bégum », une bande-dessinée de Yann et Olivier Schwartz, publiée aux Éditions Dupuis : Cannes, août 1949. La Cadillac qui transporte l'imam le plus riche du monde et son épouse, la Bégum, vers l'aérodrome de Nice est attaquée en plein jour. En quelques minutes à peine se déroule le hold-up le plus spectaculaire de l'après-guerre : bloqué par une traction avant et menacé de mitraillettes, le couple Aga Khan se voit délesté d'un petit sac à main renfermant entre autres un diamant de 22 carats... Montant du butin : plus de 200 millions de francs en bijoux... et une rallonge en liquide ! À Paris, le jeune Atom Vercorian, fils de flic se rêvant détective privé, y voit le gros coup qui lui manquait pour lancer son agence : si son commissaire de père patauge au Quai des Orfèvres, lui saura faire parler le fameux réseau arménien ! Flanqué de Mimi, une souris au caractère bien trempé, et rejoint par Jojo la Toupie, ancienne gloire du catch catégorie poids lourds dont le passé pourrait bien être lié à celui de la Bégum, l'apprenti enquêteur remonte la piste des braqueurs, aiguillé par les anciens compagnons de maquis de son paternel...

La programmation musicale :

  • Dominique A - Le temps qui passe sans moi - Cinq7
  • Leyla McCalla - Lavi Vye Neg - Jazz Village
  • Marion Rouxin - La rivière - TILT
  • Danyel Waro / Tirok Vellaye / René Lacaille / Joël Gontier - Rest' là maloya - Cobalt (supplément créole)
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.