Première édition de La Librairie francophone estivale. Au sommaire : de grandes plumes francophones, des livres à glisser dans les valises, et une escale à Marie-Galante !

Le livre de poche de l’été

Vénus Khoury-Ghata pour La femme qui ne savait pas garder les hommes, éditions Folio

"Tu écris comme on crie pour appeler à ton secours, transformer les morts en vivants, retrouver des lieux perdus. Jamais de plan, tes personnages te dictent les mots qu’il faut. Tu écris comme tu jardines, la terre creusée en profondeur comme pour mieux t’ancrer dans le sol français, écris pour liquider un contentieux avec toi-même et ton passé. Tu as rarement recours à l’imagination, ta vie dépasse toute fiction. C’est dans ta nature de perdre les hommes qui t’aiment, dans ta nature d’écrire ce que tu vis, le vécu ne prend sens qu’une fois écrit noir sur blanc ou serré, braise dans ta main, la brûlure confirme que tu es encore en vie".

Une femme s’interroge : pour quelles raisons n’a-t-elle pas su garder les hommes qui ont partagé sa vie? La passion d’écrire est-elle incompatible avec l’amour? Vénus Khoury-Ghata parle de toutes les femmes qui vivent dans une grande solitude après une disparition. Vénus Khoury-Ghata rend le deuil presque supportable.

L'escale francophone

Marie Galante avec l’auteur Max Rippon, sur les traces du poète Guy Tirolien à l’occasion de son centenaire.

Quelques éléments biographiques sur le poète Guy Tirolien (source : Éditions de l'Harmattan)

Guy Tirolien est né en 1917 à Pointe-à-Pitre, en Guadeloupe, et décédé en 1988 à Marie-Galante. Il s'est engagé dans le combat de la Négritude, aux côtés de Léopold Sédar Senghor, Aimé Césaire, Léon-Gontran Damas quand ceux-ci fondèrent ce mouvement littéraire. Il contribuera à fonder la revue Présence africaine, publiée simultanément à Paris et à Dakar dès 1947.

Il sera administrateur colonial au Cameroun et au Mali, et il contribuera efficacement au rapprochement entre les Africains et les Antillais. Il y rencontra les Afro-Américains MacKay, Langston Hughes et Richard Wright, membres de la Harlem Renaissance. Il sera fait prisonnier durant la Seconde Guerre mondiale, aux côtés de Léopold Sédar Senghor. Il mènera ensuite une carrière de fonctionnaire international qui le verra devenir représentant de l'ONU au Mali et au Gabon notamment.

Le grand entretien

Marcel Gotlib, avec un extrait d'entretien entre Marcel Gotlib et Claire Bretécher

Le Live

Baaba Maal, "Kaalajo"

Le Club Francophone

Rencontre inédite entre Dany Laferrière etRodney Saint Eloi

Dany Laferrière, de l'Académie française

Né en Haïti, Dany Laferrière passe son enfance à Petit-Goâve. Il a débuté une carrière de journaliste à l’hebdomadaire Le Petit Samedi soir. Il part pour le Québec en 1976, fuyant la dictature des Duvalier suite à l’assassinat de son ami Gasner Raymond. Il travaille à Montréal comme ouvrier, puis se lance dans l’écriture avec un premier roman Comment faire l’amour avec un nègre sans se fatiguer (VLB, 1985). Célèbre, il devient le représentant d’une génération qui va révolutionner l’écriture du roman avec son Autobiographie américaine d’où se détachent les ouvrages Éroshima (1987), L’Odeur du café (1991), Le Goût des jeunes filles (1992), Cette Grenade dans la main du jeune nègre est-elle une arme ou un fruit? (1993), Chronique de la dérive douce (1994), Pays sans chapeau (1996), La Chair du maître (1997), Le Charme des après-midi sans fin (1997), Le Cri des oiseaux fous (2000).

Lauréat du Prix Médicis pour L’énigme du retour (2009), Laferrière a construit une œuvre patiente et puissante. Il a publié Les années 80 dans ma vieille Ford (2005), Tout bouge autour de moi (2010/2011), L’art presque perdu de ne rien faire (2011). Il nous livre ses réflexions sur l’écriture et la lecture dans Journal d’un écrivain en pyjama (2013) et dans Tout ce qu’on ne te dira pas, Mongo (2015) il raconte quarante années de vie. Une longue lettre d’amour au Québec.

Pour le cinéma, Dany Laferrière a scénarisé Comment faire l’amour avec un nègre sans se fatiguer (1989), Le goût des jeunes filles (2004), Vers le Sud (2005) et a réalisé Comment conquérir l’Amérique en une nuit (2004). Pour la jeunesse, il a publié aux éditions La bagnole Je suis fou de Vava (2006), Prix du Gouverneur général, La fête des morts (2009), Le baiser mauve de Vava (2014). En 2014, il devient citoyen d’honneur de la Ville de Montréal. Traduit en 15 langues dont l’anglais, le chinois, le japonais, le coréen, l’allemand, le polonais, l’œuvre de Dany Laferrière rayonne dans le monde.

Le 12 décembre 2013, Dany Laferrière est élu à l’Académie française. Son élection constitue un événement majeur dans les annales littéraires.

Rodney Saint Eloi

Poète, écrivain, essayiste, éditeur, né à Cavaillon (Haïti), il est l’auteur d’une quinzaine de livres de poésie, dont _Je suis la fille du baobab brûl_é (2015, finaliste au prix des Libraires, finaliste au Prix du Gouverneur général), Jacques Roche, je t’écris cette lettre (2013, finaliste au Prix du Gouverneur général). Il dirige plusieurs anthologies. Il a publié Haïti Kenbe la! en 2010 chez Michel Lafon (préface de Yasmina Khadra). Pour la scène, il a réalisé plusieurs spectacles dont Les Bruits du monde, les Cabarets Roumain, Senghor, Césaire, Frankétienne. Il est l’auteur de l’essai Passion Haïti (Septentrion, 2016). Lui a été décerné le prestigieux prix Charles-Biddle en 2012. Il a été reçu en 2015 à l’Académie des lettres du Québec. Il dirige la maison d’édition Mémoire d’encrier qu’il a fondée en 2003 à Montréal.

  • Le conseil littéraire de Rodney Saint Eloi : Le Corps noir, de Jean-Claude Charles

Disques

  • Calypso Valois, "Vis à vie"

  • Lady Sir, Gaëtan Roussel et Rachida Brakni, "Je rêve d'ailleurs"
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.