Cette semaine, dans la Librairie Francophone, un petit air de Chopin, d’immenses supermarchés parsemés aux quatre coins du monde et une petite école perdue dans une réserve innue…

Eric-Emmanuel Schmitt, pour "Madame Pylinska et le secret de Chopin", publié aux Éditions Albin Michel : En suivant les cours de la tyrannique Madame Pylinska, le jeune Eric Emmanuel cherche à comprendre le mystère de la musique de Chopin. La Polonaise a de surprenantes façons d’expliquer le génie du musicien et la leçon de piano devient peu à peu apprentissage de la vie et de l’amour. Dans le cadre de "Le cycle de l’invisible", un conte initiatique plein d’émotion, d’intelligence et d'humour.

A l'occasion du Festival du livre de Nice, vous pouvez retrouver Eric Emmanuel Schmitt, ce samedi, à 17h30 au Théâtre National de Nice,  pour l'avant-première nationale, et en exclusivité, de sa pièce Madame Pylinska et le secret de Chopin. Eric-Emmanuel Schmitt est accompagné du pianiste Nicolas Stavy, la mise en scène signée Pascal Faber.  Entrée libre dans la limite des places disponibles.

Naomi Fontaine pour"Manikanetish", publié aux Éditions Mémoires d'Encriers : Une enseignante de français en poste sur une réserve innue de la Côte-Nord raconte la vie de ses élèves qui cherchent à se prendre en main. Elle tentera tout pour les sortir de la détresse, même se lancer en théâtre avec eux. Dans ces voix, regards et paysages, se détachent la lutte et l'espoir.

Rinny Gremaud, pour "Un monde en toc", publié aux Éditions du Seuil : Edmonton au Canada, Pékin, Kuala Lumpur, Dubaï, Casablanca: un tour du monde en cinq escales, choisies parce qu'elles abritent ces monstres du commerce mondialisé que sont les malls géants. Prétendant transformer la planète en parc d'attractions pour consommateurs manipulés, ces centres commerciaux démesurés sont comme des villes à l'intérieur des villes, avec vocation à absorber la ville réelle. On y vient de loin, on y fait tout, manger, dormir, se divertir, nager, skier, se photographier, acheter, naturellement; mourir, éventuellement, bien que la seule chose qui ne soit pas prévue, ce sont les cimetières. L'auteure y fait ou y suscite des rencontres, usagers, employés, cadres commerciaux à l'inénarrable discours d'extraterrestres. Elle nous dresse les portraits étonnants des bâtisseurs de ces « meilleurs des mondes » ménageant à la fois le stéréotype (les mêmes marques internationales partout) et l'inattendu, le spectaculaire, l'insensé. Elle promène sur ces immenses miroirs aux alouettes un regard curieux, critique, ironique sans être jamais malveillant, de plus en plus halluciné à mesure qu'elle avance dans son étrange voyage.

Les coups de cœurs et les coups de gueules des libraires :

Un coup de gueule d’Annick Dor, de la Librairie de La Mazerine, à La Hulpe, en Belgique, sur « Le cœur des Amazones » une bande dessinée de Géraldine Bindi (scénario) et Christian Rossi (dessin), publiée aux Éditions Casterman : Alors que les Amazones avaient juré de ne plus jamais se soumettre après la rébellion sanglante qui avait fait d'elles des femmes libres, la rencontre entre leur jeune reine Penthésilée et le demi-dieu Achille remet en cause la haine des hommes héritée de leurs aînées.

Un coup de cœur de Dominique Bressoud, de la Librairie Une petite prose, à Boudry, en Suisse, pour « The End », une bande-dessinée de Zep, publiée aux Éditions Rue de Sèvres : En Suède, Théodore Atem intègre une équipe de chercheurs en tant que stagiaire. Dirigé par le professeur Frawley et son assistante Moon, le groupe tente de découvrir les secrets cachés dans l'ADN des arbres. Le chef de l'équipe finit par comprendre trop tard que les mystérieux événements survenus récemment sont les prémices d'un cataclysme planétaire.

Un coup de gueule de Marie-Hélène Vaugeois, de la Librairie Vaugeois, à Québec, au Canada, sur Les embargos inutiles : Marie-Hélène pousse un coup de gueule contre une pratique de plus en plus courante dans le monde l’édition : l’embargo ! Les représentant ne peuvent donner ni le nom de l’auteur, ni le sujet, mais assurent qu’on va en parler partout et qu’on va en vendre des tonnes. Et bien souvent, c’est un « pétard mouillé » !

Un coup de cœur de Thomas Auxerre, de la Librairie L’Amandier, à Puteaux, en France, pour « L'affaire Furtif », un roman de Sylvain Prudhomme, publié aux Éditions Gallimard, dans la collection L’Arbalète : Un voilier en cavale. Un archipel désolé de l'Atlantique sud, glacé comme un bout d'Antarctique. Une poignée d'hommes et de femmes qui débarquent là, sur ce chapelet d'îles dérisoires, à mille milles de toute autre présence humaine. Pour y essayer quelle nouvelle vie? Y prendre quel nouveau départ, en marge du monde et de son obsession du spectaculaire? Dans ce roman on retrouve, dans un mélange de burlesque et de poésie, la plupart des thèmes chers à l'auteur : le désir d'intensité, la tentation sécessionniste, le rêve d'une vie vraie.

La programmation musicale :

  • Rachid Taha - Ya rayah - Barclay
  • Clara Luciani - La grenade - Believe
  • Loud - 56k - Joy Ride Records / Caroline
  • E.sy Kennenga - Pa pé - Aztec Misique
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.