Cette semaine, La Librairie Francophone est à Morges, au Festival Le Livre sur les quais avec Romain Puértolas, Céline Zufferey, Amélie Nothomb et Akira Mizubayashi

Romain Puertolas, 2013
Romain Puertolas, 2013 © AFP / ULF ANDERSEN / Aurimages

Depuis le Festival Le Livre sur les quais, à Morges avec:

Gaspard, brillant trisomique de trente ans d’une curiosité insatiable, vit chez ses parents qu’il adore et cumule deux emplois : vendeur dans une boutique de souvenirs made in China le matin et renifleur d’aisselles pour un fabriquant de déodorant le soir. Mais suite à un tragique accident, ses deux patrons disparaissent et il se retrouve sans emploi du jour au lendemain. Que faire maintenant ? Quel métier exercer ? Détective privé ? Pour Gaspard ce serait le métier idéal. Il réussit d’ailleurs à se faire recruter par un cabinet de détective privé pour enquêter sur la mystérieuse mort d’un patient dans un centre d’éducation spécialisé… Son handicap sera pour une fois un atout. Mais la vérité n’est pas toujours celle que l’on croit…

Photographe aux ambitions artistiques déçues, le narrateur est engagé par une entreprise de meubles pour réaliser des photos de catalogue. Humilié d’être obligé de mettre son talent au service de la consommation de masse, il cherche en vain du répit dans la compagnie de Nathalie, qui pose dans les décors qu’il photographie, ou dans celle d’un autre modèle, une fillette surnommée Miss KitKat, chaperonnée par son horrible mère. Il va se laisser tenter par la voie de la transgression quand un collègue lui proposera de participer au lancement d’un site pornographique à prétentions esthétiques...

Sauver les meubles est un roman de la solitude contemporaine. Le ton caustique du récit, souvent très cru et plein d’humour, décrit notre univers fait de faux-semblants, de clichés, de fantasmes. Dans un tel monde, est-il encore possible d’être libre?

« Frappe-toi le cœur, c’est là qu’est le génie. » Alfred de Musset

Et une rencontre entre Akira Mizubayashi, auteur de "Un amour dure mille ans" et de "Petit éloge de l'errance", publié aux Éditions Gallimard et Amélie Nothomb

Sen-nen – prénom japonais dont la signification ne se révélera que tardivement – est marié à Mathilde, une Française. Ancien professeur de littérature française dans une université à Tokyo, Sen-nen vit désormais à Paris avec sa femme, atteinte d’une grave maladie qui l'oblige à garder la chambre. Tous deux mélomanes, ils se sont connus lors d’un stage de musique en France. Bien avant cela, à Paris, Sen-nen avait fait la rencontre capitale d’une cantatrice, Clémence, qui chantait Suzanne dans Les Noces de Figaro. Ébloui, il avait assisté à toutes les représentations et s’était lié d’amitié avec elle. Des années plus tard, alors qu’il l’a perdue de vue, il reçoit un message de Clémence : Les Noces sont redonnées à l’Opéra, dans la mise en scène originelle qu’elle est chargée de superviser. Mathilde laisse son mari aller à la rencontre du passé, pour une longue conversation dans laquelle la musique et l’amour tiendront une place centrale.

«C’est cet effort d’absence volontaire, de déracinement voulu, de distanciation active par rapport à son milieu qui paraît toujours naturel, c’est donc cette manière de s’éloigner de soi-même – ne serait-ce que momentanément et provisoirement –, de se séparer du natal, du national et de ce qui, plus généralement, le fixe dans une étroitesse identitaire, c’est cela et surtout cela que j’appellerai errance.»

Le choix des libraires:

  • Un coup de cœur de Matthieu Colombe, de La Librairie Goulard, à Aix-en-Provence, pour "Note sur la suppression générale des partis politiques", un essai de Simone Veil, publié aux Éditions Allia : Rédigé en 1940, peu après l'effondrement politique et militaire de la France, ce texte s'attache à définir les origines des partis politiques et leur fonction dans la démocratie et par rapport au pouvoir. En philosophe, l'auteure critique l'idée de prendre parti, une telle opération s'étant substituée à celle de la pensée. Pour y remédier, la suppression des partis politiques est indispensable.

  • Un coup de cœur de Marie-Noëlle Blais de La Librairie Raffin, à Montréal, pour l’œuvre de Réjean Ducharme, disponible aux Éditions Gallimard, dans la collection Blanche et Folio : Mon coup de cœur est pour l’œuvre complète de Réjean Ducharme, le plus connu des auteurs inconnus du Québec, mort ce 21 août. Ce grand écrivain aussi inespéré qu’inattendu avait fait l’effet d’une bombe en 1966 avec son puissant roman L’avalée des avalés, qui depuis n’a jamais cessé d’être lu et relu. Pas d’excuse pour ne pas le lire : il a été publié par Gallimard ! Le Lactume, un recueil de dessins inédits vient de paraître au Québec aux éditions du Passage. Les dessins nous rappellent à quel point il était un superbe enfantôme pour qui la langue était un grandiose terrain de jeu. Lire Réjean Ducharme, c’est ouvrir une porte sur l’enfance, c’est se laisser ravir quand tout nous avale, c’est laisser la langue être libre. C’est aussi se rappeler que notre langue est vivante, et nous avec elle.

  • Un coup de cœur de Déborah Danblon, de La Librairie La Licorne, à Bruxelles, pour "1.749 miles", un roman jeunesse de Fabienne Blanchut, publié aux Éditions De plaines en vallée: Janvier 2013, Alamogordo au Nouveau-Mexique. Joshua Shapiro revient sur les traces de son passé. Juin 1957, base du Holloman Aerospace Medical Center. À 13 ans, il se prend d’affection pour un bébé chimpanzé apeuré et maladif. À force de patience et d’amour, Ham puisque c’est le nom que Josh lui a donné, révèle une intelligence hors-norme et des qualités extraordinaires. Repéré par les ingénieurs de la NASA, il est choisi pour intégrer le programme des singes astronautes. Une aventure qui va changer à jamais leur destinée et celle de l’Humanité.

  • Un coup de gueule de Claire Renaud, de La Librairie Atmosphère, à Genève: Toujours les mêmes ! Toujours les mêmes qui ? Vous allez me dire. Les mêmes journalistes au même mois d’août vont parler de la même quantité de nouveautés de la même rentrée littéraire et au final parler toujours des mêmes auteurs phares qu’ils inviteront dans leurs mêmes émissions radio ou mêmes chroniques littéraires. Tout cela au dépend des premiers romans et des auteurs moins connus mais tout aussi intéressants à découvrir. Même pas vrai Emmanuel ? Vous qui je le reconnais ne faites pas venir toujours les mêmes !

La programmation musicale:

  • Eddy De Pretto - Fête de trop - Initial Artists Services

  • Laurent Voulzy / Nina Miranda / Chyler Leigh / Luisa Maita - Spirit of samba - Columbia

  • Toure Kunda - Em'ma - Celluloid

  • M'Toro Chalou - Revolution - Le cri de l'océan Indien
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.