Alexandre Trudeau, Yoyo Maeght et un plateau spécial Etonnants Voyageurs avec Yann Queffélec et Néhémy Pierre-Dahomey

  • Alexandre Trudeau, pour En Chine, publié aux Éditions Paulsen

La Chine est une énigme. Alexandre Trudeau est parti à la rencontre des femmes et des hommes qui définissent le pays. Un récit de voyage dynamique, construit autour d’une succession de portraits et d’entretiens. Alexandre Trudeau, fils de Pierre Elliott Trudeau, figure politique majeure au Canada, et frère de Justin Trudeau, actuel Premier ministre du Canada, est un réalisateur de films documentaires et un journaliste indépendant basé à Montréal. Diplômé en philosophie de l’Université McGill en 1997, il a fondé sa maison de production Films JuJu en 1998. Ses documentaires abordent des questions sociales, économiques et politiques de premier plan au Canada et dans le monde, dont Au coeur de la guerre en Irak (sur la classe moyenne de Badgad), Maudite Terre Sainte (sur la barrière de sécurité séparant Israël et les territoires palestiniens), Prisonniers de la liberté (sur la détention de Canadiens soupçonnés d’activités terroristes), Refuge, un film sur le Darfour (sur la crise humanitaire) et, plus récemment, Le nouveau grand jeu (sur le nouvel ordre mondial).

Jeune paysan originaire d’Hazebrouck, Aimé Maeght a connu un destin fulgurant. Devenu l’ami de Bonnard, Matisse et Picasso, il s’est bâti un véritable empire artistique. Sa petite-fille part sur les traces de cet éblouissant grand-père dont l’héritage a été malmené par des conflits qui ravagent le clan familial. L’histoire de l’art moderne racontée par le prisme d’un de ses plus grands collectionneurs. Yoyo Maeght, née en 1959, est la petite-fille d’Aimé et Marguerite Maeght. Elle perpétue la tradition familiale en consacrant sa vie au monde de l’art, en tant que galeriste, éditrice ou commissaire d’exposition.

  • Un plateau spécial Étonnants Voyageurs (Le Festival international du livre et du film a lieu du 3 juin au 5 juin, à Saint-Malo. Yan Queffélec et Néhémy Pierre-Dahomey seront en dédicaces) avec Yann Queffélec pour L'aventure, le choix d'une vie, publié aux Éditions Points et Néhémy Pierre-Dahomey pour Rapatriés, publié aux Éditions du Seuil

- L'aventure, le choix d'une vie - Ed Points: 9 écrivains nous offrent une aventure fondatrice. Gérard Chaliand, Patrice Franceschi, Alexandra Lapierre, Alain Mabanckou, Pascal Manoukian, Michel Moutot, Yann Queffélec, Sylvain Tesson et Valérie Zenatti nous emmènent du Vietnam au Sahara, de l’Amazonie au Kenya et au Congo, de Rome à Sarajevo, sur l’Atlantique et même dans les rues de Paris… Ils célèbrent l’engagement, la passion, l’importance de l’art, l’amitié, la force des liens familiaux, la solidarité, la prise de risques, la responsabilité, l’amour du prochain… la vie !

- L'homme de ma vie - Yann Queffélec - Ed Points: Papa était l’homme de ma vie. Le plus insurmontable des caps. Immense, blond, impénétrable. Les yeux bleus de papa me transperçaient. Il me reprochait d’être là. J’étais le p’tit vieux, le p’tit frère qui s’était trompé de famille. Maman m’aimait pour deux. Je vouais à papa une admiration rageuse et craintive. Je lui volais ses stylos. Comme lui, je voulais être écrivain. Je voulais être lui.

- Dictionnaire amoureux illustré de la Bretagne - Yann Queffélec - Ed Plon / Gründ / Fayard: Ma Bretagne est d’Armor, le pays dans la mer. Ma Bretagne est le pays des marins : pêcheurs, corsaires, loups de mer chéris des palmarès : Tabarly, Kersauson, Colas, Joyon, Peyron & broth’s, Bourgnon, Florence Arthaud. Ma Bretagne est le pays des femmes vraies, et je ne pense pas qu’aux libres Ouessantines en les invoquant. Ma Bretagne est le pays des écrivains et des peintres, un pays qui chante à travers les âges : ils sont des centaines à célébrer la Breizh, terre de tradition, mais aussi de modernité. Ma Bretagne est le pays des miens. Ma mère, Yvonne, la première à me bercer de chansons marines et d’histoires. Mon père, Henri Queffélec, l’homme et l’écrivain que j’ai le plus admiré, le bel indifférent aux yeux d’horizon. Mes frères et sœur Tanguy, Hervé, Anne – la pianiste au long cours. Entre nous, l’Armor est mon pays usuel, mon pays définitif, j’y naîtrai toujours.

- Rapatriés - Néhémy Pierre-Dahomey - Ed du Seuil: Belliqueuse Louissaint, jeune haïtienne au caractère intrépide, tente une traversée clandestine de la mer des Caraïbes pour rejoindre les États-Unis. Le voyage échoue. Elle y laisse un enfant. De retour sur le sol natal, elle est forcée de s’installer sur une terre désolée, réservée par l’état aux clandestins infortunés. L’endroit est baptisé Rapatriés. Les conditions de vie dans ce lotissement de boat people contraignent Belli à un choix déchirant : elle fait adopter ses deux filles, Bélial et Luciole. Bélial vivra en France sous la tutelle de Pauline, une employée d’ONG qui voit en l’enfant une nouvelle raison de vivre. Quant à Luciole, elle disparaît dans les vastes confins de l’Amérique du Nord. Plus tard, l’une des deux jeunes filles reviendra en Haïti, mais quand se présentera le moment des retrouvailles, un ultime exil aura marqué leur mère.

Le choix des Libraires:

  • Un coup de gueule de Grégoire Courtois, de la Librairie Obliques, à Auxerre, à propos des livres qui sortent depuis 3 ans sur le centenaire de la Guerre 14-18 : Voici bientôt 4 ans que chaque année, des dizaines de nouveaux livres à l'intérêt négligeable sont publiés sur le sujet…

  • Un coup de cœur de Claire Renaud, de la Librairie Atmosphère, à Genève, en Suisse, pour Hannah, un roman de Sarah Tschopp, publié aux Éditions Encre Fraîche.

Papa a fait quelque chose de super génial : il a peint le plancher de ma chambre en bleu foncé, pour faire croire que c’est la mer. Moi je savais pas qu’on avait le droit de peindre le sol dans les maisons, mais Papa a dit qu’on a le droit de faire tout ce qu’on veut ici, c’est notre royaume rien qu’à nous. Alors je lui ai dit que je voulais peindre aussi les bords des fenêtres en bleu, et il l’a fait! C’était trop beau, en plus je connais personne qui a un appartement comme ça et je suis toute fière quand les copains viennent jouer. Sauf qu’ils viennent pas très souvent parce qu’on habite loin de la maison de Maman et de mon école. Mais j’ai déjà rencontré deux enfants ici dans la cour, et quand on se connaîtra un peu mieux, je leur demanderai s’ils veulent venir manger les quatre-heures chez moi. Mais là j’ai pas encore le courage.

  • Un coup de cœur de Billy Robinson, de la Librairie De Verdun, à Montréal, au Canada, pour Sven le terrible Pas de vacances pour les pirates!, un livre jeunesse de Rhéa Dufresne avec des illustrations d’Orbie, publié aux Éditions Les 400 coups

À bord de La Méduse, Sven le Terrible multiplie les découvertes de trésors, l’abordage de navires ennemis et les confrontations avec Kit Malouf, son plus redoutable opposant. Mais depuis quelque temps, Sven n’est plus l’ombre de lui-même et n’a plus le coeur à l’aventure. Il a le teint pâle, les traits tirés et plus la moindre envie de jouer les pirates. Ce qui est un véritable problème lorsque l’on est l’un des pirates les plus redoutés des sept océans. Sven a besoin de vacances, de décrocher, de se ressourcer, de reprendre goût à sa vie d’aventurier. Mais il découvrira rapidement qu’il n’est pas facile, pour un pirate, de prendre des vacances. Pas de vacances pour les pirates! est un album d’aventures aussi drôle que captivant.

  • Un coup de cœur d’Annick Dor, de la Librairie de La Mazerine, à La Hulpe, en Belgique, pour Calcaire, un polar de Caroline De Mulder, publié aux Éditions Actes Sud / Actes noirs

Sur la route de Maastricht, une villa s’effondre brutalement, et son occupante occasionnelle, la fragile Lies, ne donne plus de nouvelles : son ami Frank Doornen la cherche partout. L’enquête de cet ancien soldat se tourne vers le propriétaire de la villa, amateur de jolies femmes et industriel véreux, qui stocke illégalement dans d’anciennes carrières de calcaire des déchets hautement toxiques pour l’environnement. Avec Tchip, ferrailleur à la petite semaine et recycleur impénitent, Frank va s’aventurer dans les souterrains labyrinthiques à la recherche de Lies. Mais la jeune femme reste introuvable.

Une Flandre dézinguée et glauque abritant une société à la marge, où des femmes-enfants croisent des post-adolescents radicalisés ; une clique d’écolos alternationalistes installés là en protestation ; l’épouse de l’industriel retrouvée assassinée… Après le glamour désenchanté qui caractérisait son roman Bye Bye Elvis, Caroline De Mulder nous fait goûter, de son écriture âpre et sonore, au plaisir d’un conte noir aux personnages cabossés, où les ténèbres des galeries désaffectées reflètent celles des âmes.

Programmation musicale

  • Raphaël - L'année la plus chaude de tous les temps - Label Columbia

  • Staff Benda Bilili - Moziki - Label Cramed Discs

  • Monterosso - Huacachina - Label Kitsumé

  • Mélissa Laveaux - Pie bwa - Label No Format - notre supplément créole
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.