Cette semaine, un peu de poésie! Avec PEF, Marc Alexandre Oho Bambe, Vincent Ravalec et la chanteuse haïtienne, Mélissa Laveaux!

  • PEF, pour "Toujours un mot dans ma poche", publié aux Éditions Bruno Doucey et à l'occasion du Printemps des poètes: Si le fleuve coule c’est qu’il ne sait pas encore nager. Le cheval noir fume mais ce n’est pas la pipe. Sur le parvis, un homme est couché en chien de fusil le long de sa chienne de vie. Qui a bu aboiera… On l’aura compris, Pef aime jouer avec les mots, mettre à jour leurs incongruités, dévoiler leurs sens cachés, les détourner de l’usage journalier qui finit toujours par ternir leurs couleurs. Tout simplement, les mettre en bouche comme des gourmandises… Toujours un mot dans ma poche : avec ce livre tendre, subtil et jubilatoire, le poète ne se comporte pas seulement en prince des mots tordus, il tord le nez aux idées reçues, cherche à quoi rime le monde dans lequel nous vivons, s’arrime aux nuages qui filent dans le ciel et se demande « comment viennent les idées de poème ». Un bonheur que je suis tout simplement heureux de sortir… de ma poche !
  • Marc Alexandre Oho Bambe, pour "Diên Biên Phu", publié aux Éditions Sabine Wespieser: Vingt ans après Diên Biên Phù, Alexandre, un ancien soldat français, revient au Viêtnam sur les traces de la « fille au visage lune » qu’il a follement aimée. L’horreur et l’absurdité de la guerre étaient vite apparues à l’engagé mal marié et désorienté qui avait cédé à la propagande du ministère. Au cœur de l’enfer, il rencontra les deux êtres qui le révélèrent à lui-même et modelèrent l’homme épris de justice et le journaliste militant pour les indépendances qu’il allait devenir : Maï Lan, qu’il n’oubliera jamais, et Alassane Diop, son camarade de régiment sénégalais, qui lui sauva la vie. Avec ce roman vibrant, intense, rythmé par les poèmes qu’Alexandre a pendant vingt ans écrits à l’absente, Marc Alexandre Oho Bambe nous embarque dans une histoire d’amour et d’amitié éperdus, qui est aussi celle d’une quête de vérité.
  • Vincent Ravalec, pour "Sainte-Croix les Vaches", publié aux Éditions Fayard: Imaginez un désert rural. Un endroit où… il n’y a rien. Plus de médecin. Plus d’école ni de gendarmerie. Pourtant, les quelques habitants de Sainte-Croix-les-Vaches semblent assez heureux… Loin de se laisser aller, ils ont mis en place un système D… très efficace ! Thomas Sorlut, leur maire, s’est transformé en Parrain rural. Escroquerie aux subventions, plantations de cannabis, base arrière pour des équipes de braqueurs… Un petit business florissant dans lequel s’épanouissent ses administrés ! Loin, bien loin de la civilisation, il fait plutôt bon vivre chez ces néomafieux… Jusqu’au jour où débarque Sheila, députée En­ Avant ! bien décidée à « désenclaver » Sainte-Croix ! Pleine de bonne volonté, et incroyablement ambitieuse, la charmante Sheila veut faire de Sainte-Croix-les-Vaches un laboratoire rural –­  fab-lab en nov’langue­  – de toutes les « bonnes solutions » d’En­ Avant ! Séisme à Sainte-Croix ! Comment nos tontons flingueurs vont-ils se débarrasser de cette « Parisienne » ?
  • Un live acoustique avec la chanteuse québécoise d'origine haïtienne Mélissa Laveaux: A l'occasion de la sortie de son dernier album; Radyo Siwel

Les coups de cœur, les coups de gueule des libraires: 

  • Un coup de gueule d’Annick Dor, de La Librairie de La Mazerine, à La Hulpe, en Belgique,  à propos de la bêtise de certaines bandelettes qui entourent les livres ! Annick Dor pousse un coup de gueule contre les bandeaux qui ne reculent devant aucun argument pour mettre en avant le livre qu’ils entourent. Avec comme exemple, « Churchill, les plus beaux discours de guerre » chez Tallandier, Churchill est présenté comme "Le héros du film Les Heures sombres" sorti en salle fin 2017
  • Un coup de cœur de Jérémy Laniel, de la Librairie du Carcajou, à Rosemère, au Canada, « Le Combat du siècle » un recueil de poésie de  Stéphane Picher, publié aux Éditions Du Passage : Ce recueil est une réflexion sensible et violente sur le choc des générations, sur ce duel à l’œuvre depuis la nuit des temps. Il fait état de la possibilité du dialogue qui affleure mais n’a pas, n’aura pas lieu. Un recueil qui porte l’empreinte d’une mythologie moderne. Un livre mûri lentement, rare et nécessaire.
  • Un coup de gueule de Sophie Todescato, de la Librairie Les Temps Modernes,  à Orléans, à propos du marketing  pour les riches! Sophie Todescato est consternée quand les directions marketing des maisons d'édition décident de lancer un livre « comme un paquet de lessive de luxe ». En effet, on a appris cette semaine que des extraits du nouveau roman à paraître de Joël Dicker vont être offerts par la compagnie aérienne Swiss, en exclusivité, aux voyageurs en partance de Genève. Une opération marketing digne des plus grandes marques et que les fans de Joël Dicker qui ne peuvent pas prendre l’avion apprécieront !
  • Un coup de cœur de Claire Renaud, de la Librairie Atmosphère, à Genève, en Suisse, pour « Et le mort se mit à parler », un roman de Pierre Béguin, publié aux Éditions Bernard Campiche : Colombie, sur les côtes des Caraïbes. Le carnaval bat son plein dans la ville industrielle et la folie est à tous les coins de rue. Un miséreux est retrouvé quasi mort dans une cuve en formol de la faculté de médecine. La violence quotidienne qui secoue le pays n'écarte pas le scandale. Fiction née d'un drame survenu en 1992.

La programmation musicale:

  • Mélissa LaveauxNan Fon Bwa (Live au studio 621)
  • Dominique AToute Latitude
  • Margaux Simone - Bikini Queen Icon
  • Be Bush Wood - Taki taki - (Bonus Créole)
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.