.Pour cette première émission de la rentrée, la Librairie Francophone est allée à Morges, à l'occasion du Livre sur les quais.

Dany Laferrière, président d'honneur du Festival de Morges: Le Livre sur les quais

Véronique Ovaldé pour "Soyez imprudents les enfants", publié aux Éditions Flammarion

Alors qu'elle a 13 ans, Atanasia Bartolome a comme une révélation devant une toile du peintre Roberto Diaz Uribe. Elle découvre qu'il est un cousin de son père et souhaite savoir ce que cherche à lui dire ce peintre, qui a disparu un jour comme tous les ancêtres Bartolome. La jeune fille décide de partir elle aussi explorer le vaste monde.

Aude Seigne et Sébastien Meyer  du collectif AJAR pour "Vivre près des tilleuls", publié aux Éditions Flammarion

Vincent König est le dépositaire des archives de l’écrivaine suisse Esther Montandon. En ouvrant par hasard une chemise classée « factures », il découvre des dizaines de pages noircies, qui composent un récit intime. Esther a donc tenu un « journal de deuil », dans lequel elle a pour la première fois évoqué la mort de sa fille Louise et l’aberrante « vie d’après ». Les souvenirs comme les différents visages de la douleur s’y trouvent déclinés avec une incroyable justesse. Ces carnets seront publiés sous le titre Vivre près des tilleuls.

Roman sur l’impossible deuil d’une mère, porté par une écriture d’une rare sensibilité, Vivre près des tilleuls est aussi une déclaration d’amour à la littérature : ce récit d’Esther Montandon est en réalité l’œuvre d’un collectif littéraire suisse, l’AJAR. Ces dix-huit jeunes auteur-e-s savent que la fiction n’est pas le contraire du réel et que si « je est un autre », « je » peut aussi bien être quinze, seize, dix-huit personnes.

Yasmina Khadra pour "Dieu n'habite pas la Havane", publié aux Éditions Julliard

À l'heure ou le régime castriste s'essouffle, « Don Fuego » chante toujours dans les cabarets de La Havane. Jadis, sa voix magnifique électrisait les foules. Aujourd'hui, les temps ont changé et le roi de la rumba doit céder la place. Livré à lui-même, il rencontre Mayensi, une jeune fille « rousse et belle comme une flamme », dont il tombe éperdument amoureux. Mais le mystère qui entoure cette beauté fascinante menace leur improbable idylle.

Chant dédié aux fabuleuses destinées contrariées par le sort, Dieu n'habite pas La Havane est aussi un voyage au pays de tous les paradoxes et de tous les rêves. Alliant la maîtrise et le souffle d'un Steinbeck contemporain, Yasmina Khadra mène une réflexion nostalgique sur la jeunesse perdue, sans cesse contrebalancée par la jubilation de chanter, de danser et de croire en des lendemains heureux.

ET LE CHOIX DES LIBRAIRES

  • Déborah Danblon, de La Librairie La Licorne, à Bruxelles, pour « L’inconnu du parvis », un roman de Giuseppe Santoliquido, publié chez Genèses Editions

La découverte d'un suicidé bouleverse le train-train quotidien d'Antoine Comino, garagiste. Apprenant qu'il a réparé la voiture de la victime, Antoine veut comprendre les raisons de cet acte, et se lance sur ses traces. Il découvre des membres étranges d'un club de billard, un trafiquant de clandestins, une prostituée et, peut-être, un sens à sa vie.

  • Dominique Bressoud, de La Librairie Une petite prose, à Boudry, en Suisse, pour « La vie amoureuse des animaux », un livre jeunesse de Fleur D’Augey avec des illustrations de Nathalie Desforges, publié aux Editions Actes Sud Juniors

Un bestiaire illustré plein d’humour pour tout savoir sur les relations amoureuses des animaux, de la parade nuptiale à la reproduction.

Techniques de séduction, pratiques sexuelles, reproduction, répartition des rôles entre femelle et mâle selon les espèces : cet ouvrage recense tous les détails les plus étonnants des comportements amoureux des animaux comme le dauphin rose de l’Amazone, ce grand romantique, qui tient un bouquet de plantes dans sa bouche pour l’offrir à l’élue de son coeur, ou encore la veuve noire, qui dévore ses amants décevants… L’occasion aussi de découvrir une foule d’animaux méconnus à la vie amoureuse trépidante !

  • Matthieu Colombe, de La Librairie Goulard, à Aix-en-Provence, pour « Les temps glaciaires », un polar de Fred Vargas, publié aux Editions J’ai lu

Paris. Une vieille dame, Alice Gauthier, est retrouvée morte dans sa baignoire, les veines des poignets tranchées. Suicide ou meurtre ? Le commissaire Bourlin, en charge du dossier, est bientôt rejoint par le commissaire Adamsberg et le commandant Danglard de la brigade criminelle. Une autre mort suspecte et paraissant liée les mène alors jusqu'en Islande. Prix Landerneau polar 2015.

  • Manon Trépanier, de La Librairie Alire, à Longueuil, au Québec, pour « A douze pieds de Mark Twain » une bande-dessinée de Victor-Lévy Beaulieu, publiée aux Editions Trois Pistoles

Parce qu'il en avait fait la promesse à son ami le poète Roger Des Roches; parce que c'est en lisant Mark Twain alors qu'il était tout jeune journaliste qu'il a trouvé sa voix comme écrivain, chroniqueur et pamphlétaire; parce qu'il considère que l'Autobiographie de Twain constitue un chef-ouvre de toutes les littératures; parce que son ami dramaturge et historien Jean-Claude Germain lui a fait connaître la grande influence que Twain a eue sur la littérature québécoise, Victor-Lévy Beaulieu s'est lancé dans l'aventure d'A douze pieds de Mark Twain avec toute l'ardeur qu'on lui connaît, nous offrant un chassé-croisé dont lui seul a le secret.

Programmation musicale:

  • .Setenta - "Madame shingaling" - Latin Big Note

  • Tete - "Pierrot lunaire" - FFW/BMG

  • Trash Palace / Brian Molko / Asia Argento - "je t'aime... moi non plus" - Discograph

L'équipe

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.