Une déambulation avec William S. Messier à Saint-Armand, à la frontière du Québec et des Etats-Unis pour "Dixie" , publié aux Editions Marchand de Feuilles.

dixies
dixies © Radio France / dixies

À Saint-Armand, en 1993, un banjo surgit du sol. Depuis qu'il l'a déterré, Gervais Huot tient l'instrument comme un bouclier devant tout ce qui l'effraie : les coyotes, les évadés de prison, les convois de moissonneuses-batteuses. Quand la rumeur annonce qu'un malfrat rôde, toute la région dort mal. La viande disparaît des congélateurs, les employés agricoles s'absentent de l'ouvrage, la robine rend fou et les cigales hurlent. Heureusement, il y a le gratte-corde de Gervais pour affronter le mal du monde. Dixie est un roman sudiste, une vision fantasmagorique de la région frontalière - le long des lignes, où toutes sortes de récits foisonnent et frisent comme des ronces.

Une déambulation avec Joël Cimarron, dans Fort de France, pour "le couteau-Chien", publié aux Editions Gallimard jeunesse.

chien
chien © Radio France / chien

Petit caïd d'une cité antillaise, Zuel se voit offrir un couteau en argent par un drogué en train de mourir sur le trottoir. Zuel est alors propulsé en enfer, avec pour tout bagage un couteau maléfique et l'héritage de Liaram, légendaire guerrier marron qui avait osé défier le diable en personne...

Et une séquence "Livres de poches" avec Carole Martinez pour "Du Domaine des Murmures" , publiés aux Editions Folio

murmures
murmures © Radio France / martinez

En 1187, le jour de son mariage, devant la noce scandalisée, la jeune Esclarmonde refuse de dire « oui » : elle veut faire respecter son voeu de s'offrir à Dieu, contre la décision de son père, le châtelain régnant sur le domaine des Murmures. La jeune femme est emmurée dans une cellule attenante à la chapelle du château, avec pour seule ouverture sur le monde une fenestrelle pourvue de barreaux. Mais elle ne se doute pas de ce qui est entré avec elle dans sa tombe...

Loin de gagner la solitude à laquelle elle aspirait, Esclarmonde se retrouve au carrefour des vivants et des morts. Depuis son réduit, elle soufflera sa volonté sur le fief de son père et ce souffle l'entraînera jusqu'en Terre sainte. Carole Martinez donne ici libre cours à la puissance poétique de son imagination et nous fait vivre une expérience à la fois mystique et charnelle, à la lisière du songe.

Elle nous emporte dans son univers si singulier, rêveur et cruel, plein d'une sensualité prenante.

Avec les conseils livres de poches des libraires Francophones.

Manon Trépanier , de la librairie "Alire" , à Longueuil, au Québec : "Voleurs de sucre" d'Eric Dupont aux Editions Marchand de Feuille .

Annick Dor , à Bruxelles: "Merveilleuses" de Catherine Hermary-Vieille , aux Editions Le Livre de Poche

Grégoire Courtois , de la Librairie "Obliques" , à Auxerre: "Féerie générale" d'Emmanuel Pireyre , aux Editions Points

Laura Sanchez , de la librairie du Boulevard, à Genève, en Suisse: "Eux sur la photo" d'Hélène Gestern , chez Arléa Poche

Et leurs critiques :

Grégoire Courtois , de la librairie "Obliques", à Auxerre, pour "Mayonnaise" un roman d'Eric Plamondon , publié aux Editions Phébus.

La vie de l'auteur québécois Gabriel Rivages et celle du poète beatnik Richard Brautigan, décédé en 1984, se croisent à travers le continent nord-américain. Dans un style fragmentaire qui mêle les anecdotes et le récit littéraire, E. Plamondon retrace l'histoire contemporaine des Etats-Unis.

Laura Sanchez , de la librairie du Boulevard, à Genève, en Suisse , pour "Délit de fuite" , un polar de Christophe Léon , publié aux Editions Joie de Lire.

Sur le chemin de leur maison de campagne, un père avec son fils traverse un village à très vive allure et percute une femme qui sortait de sa voiture. Le père fait le mauvais choix de s’enfuir et s’installe dans le déni. Le fils ne peut en rester là ; il va choisir lui, de se rapprocher du fils de la victime (qui n’est pas morte) sans lui révéler cependant qu’il connaît le coupable… Un thriller à sa manière. Un livre bien mené sur la responsabilité, la loyauté, l’amitié.

Manon Trépanier , de la librairie "Alire", à Longueuil, au Québec , pour "Fiona" , un livre jeunesse de Mélanie Tellier avec des illustrations deLauchie Reid , publié aux Edtions Marchand de Feuilles .

Une piqûre de guêpe hélicoptère : voilà tout ce qui manque à Blaise de Jonquières pour être heureux. Le célèbre entomologiste au naturel timide, s'intéresse à toutes sortes d'insectes, mais plus spécialement aux guêpes maçonnes. C'est lui qui a inventé l'échelle de Fiona, du nom de sa bien-aimée, qui mesure l'intensité de la douleur que procurent les piqûres de guêpes. Blaise s'y connait : il s'est déjà fait piquer par plus de 300 espèces! Il décide donc de s'envoler pour la forêt des Fables et se lance à la recherche de la guêpe la plus féroce qui soit, au pays des chevreuils miniatures, de l'eucalyptus et du peuple des feuilles mortes. Il devra braver les dangers de cet endroit maléfique pour réaliser son rêve et retourner, enfin comblé, dans les bras de sa douce Fiona. Mais Blaise survivra-t-il à la douleur de cette ultime piqure ?

Annick Dor , à Bruxelles, pour "Japan Book: voyage nippon" , un beau livre de Jean-Luc Toula-Breysse et des photographies, carnets et dessins de Véronique Durruty , publié aux Editions la Martinière.

Un carnet de voyage exceptionnel pour découvrir le Japon à travers le regard de deux passionnés : Véronique Durruty pour ses photographies, dessins et carnets ; Jean-Luc Toula-Breysse, journaliste spécialiste des cultures asiatiques, pour ses textes qui éclaire l'art de vivre à la japonaise.

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.