Pour la première émission de 2019, nous serons avec Tahar Ben Jelloun pour son nouveau roman en avant-première, avec l'actrice Anny Deperey pour un livre photographique inattendu et nous ferons le portrait d'une grande photographe suisse récemment disparu avec Marie-Josée Imsand.

Tahar Ben Jelloun pour "L'insomnie", publié aux Éditions Gallimard : «S’il vous plaît… un petit peu de sommeil… un petit peu de cette douce  et agréable absence… Une simple échappée, une brève escapade, un  pique-nique avec les étoiles dans le noir...» Grand insomniaque, un  scénariste de Tanger découvre que pour enfin bien dormir il lui faut  tuer quelqu’un. Sa mère sera sa première victime. Hélas, avec le temps,  l’effet s’estompe… Il doit récidiver. Le scénariste se transforme en  dormeur à gages. Incognito, il commet des crimes qu’il rêve aussi  parfaits qu’au cinéma. Plus sa victime est importante, plus il dort. Et  c’est l’escalade. Parviendra-t-il à vaincre définitivement l’insomnie? Rien n’est moins sûr. Une erreur de scénario, et tout peut basculer.

Marie-José Imsand pour "Marcel Imsand intime", publié aux Éditions Favre : De Charlie Chaplin à Françoise Hardy, en passant par Johnny Hallyday,  Salvador Dali, Barbara ou encore Maurice Béjart, Marcel Imsand a  photographié les plus grandes stars et très souvent noué avec elles un  lien d’amitié particulier. Il était humble et pudique, respectueux,  patient, sincère. Il a autant aimé prendre en photo les étoiles du  spectacle que les gens simples: paysans, bergers et ouvriers.   Né en Gruyère dans une famille très modeste, il est mécanicien avant  d’oser vivre de sa passion. Ce livre rend hommage à un immense talent et  il est sobrement enrichi des confidences recueillies par sa fille,  Marie-José Imsand. Un bel album qui met en scène les photos les plus  emblématiques ou les plus rares, avec les textes de l’artiste pour mieux  appréhender son œuvre dans toute sa beauté et sa singularité.

Anny Duperey, pour "Les photos d'Anny", publié aux Éditions du Seuil : Pendant  une vingtaine d’années, Anny Duperey s’est passionnée pour l’art  photographique, installant un laboratoire dans sa salle de bains, où  elle passait des jours, et parfois des nuits, à développer ses  pellicules et tirer elle-même ses images argentiques en noir et blanc. Elle commente ici, avec émotion, délicatesse et drôlerie, une centaine de ses photos préférées et inédites.  

Les coups de cœurs et les coups de gueule des libraires :

Un coup de gueule de Matthieu Colombe, de La Librairie Goulard, à Aix-en-Provence, sur « Erectus », un roman de Xavier Müller, publié aux Éditions XO : Thomas, député, entreprend un voyage en Rugénie, pays récemment réformé. Là-bas, le jeune homme s'émerveille du décor idéal, entre services privatisés, cités sans voitures et championnats de la diversité. Mais cette vitrine cache d'autres réalités : la pollution est rejetée dans les banlieues et la campagne est vendue aux Chinois. Une fable satirique sur la société contemporaine.

Un coup de cœur de Josianne Létourneau, de La Librairie du Square, au Quartier Outremont, à Montréal, pour « Avant l'après : voyages à Cuba avec Georges Orwell », un essai de Frédérick Lavoie, publié aux Éditions La Peuplade : Sur l’île des Caraïbes, le présent semble pencher vers l’avenir. Entre le réchauffement des relations avec les États-Unis et la fin annoncée du règne des Castro, le pays est « en transition ». En février 2016, une maison d’édition étatique lance une nouvelle traduction de 1984 de George Orwell. Curieux de découvrir qui a autorisé la publication, Frédérick Lavoie enquête. Une année s’écoule au cours de laquelle il effectue trois séjours à Cuba, cherchant non pas à prédire l’avenir de l’île, mais à encapsuler son présent pour un usage futur. Orwell, par le fait même, devient le compagnon de voyage idéal pour guider l’écrivain à travers les méandres du régime. Dans ce récit édifiant, Lavoie témoigne de ce flottement entre deux ères, parcourant le territoire et recueillant les aveux discrets de ses habitants.

Un coup de gueule de Laura Sanchez, de La Librairie du Boulevard, à Genève, en Suisse, sur « Stína - La fille qui avait peur du froid », un livre-jeunesse de Lani Yamamoto, publié aux Éditions Helvetiq : Stína déteste le froid. Elle ne mange pas de crème glacée, elle évite le frigo, et elle ne porte des jupes qu’avec des bas et des chaussettes. En hiver, quand la neige tombe et que le vent souffle autour des maisons, elle reste au lit sous sa couverture doudou. Elle est si inventive pour garder le froid à distance ! Mais un jour, au milieu d’une tempête de neige, quelqu’un frappe à la porte ... A partir de 5 ans

Un coup de cœur de Déborah Danblon, de La Librairie La Licorne, à Bruxelles, pour « Il va pleuvoir », un livre-jeunesse d’Anne Herbauts, publié aux Éditions Casterman : « Les grands regardaient à la fenêtre. Ils disaient, « Il va pleuvoir ». Chaque jour ils disaient, « Il va pleuvoir ». Alors Nils et Nour décident de remonter la rivière avant que la pluie les enferme.

La programmation musicale :

  • Gaëtan Roussel - Début - Barclay
  • Orange Blossom - Mexico - Warner
  • Temps des nuits - Le pic du Corcovado - La Souterraine
  • Ziskakan - Ral si ton koukoune - Piros Disques (bonus créole)
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.