David Foenkinos , pour "Le mystère Henri Pick" , publié aux Editions Gallimard

henri
henri © Radio France

En Bretagne, un bibliothécaire décide de recueillir tous les livres refusés par les éditeurs. Ainsi, il reçoit toutes sortes de manuscrits. Parmi ceux-ci, une jeune éditrice découvre ce qu’elle estime être un chef-d’œuvre, écrit par un certain Henri Pick. Elle part à la recherche de l’écrivain et apprend qu’il est mort deux ans auparavant. Selon sa veuve, il n’a jamais lu un livre ni écrit autre chose que des listes de courses... Aurait-il eu une vie secrète? Auréolé de ce mystère, le livre de Pick va devenir un grand succès et aura des conséquences étonnantes sur le monde littéraire. Il va également changer le destin de nombreuses personnes, notamment celui de Jean-Michel Rouche, un journaliste obstiné qui doute de la version officielle. Et si toute cette publication n’était qu’une machination? Récit d’une enquête littéraire pleine de suspense, cette comédie pétillante offre aussi la preuve qu’un roman peut bouleverser l’existence de ses lecteurs.

Fanny Britt , pour "Les maisons", publié aux Editions le Cheval d'Août

britt
britt © Radio France

Tessa, chanteuse classique convertie en courtière immobilière, vend des maisons et ne va pas bien. Elle élève trois fils qu’elle adore avec un homme qui la chérit. Dans trois jours, elle a rendez-vous avec Francis, un ancien amour qui n’a jamais guéri. Entre-temps, il y aura des visites de propriétés, des cabines d’essayage, des cours de natation, des ponts en bâtons de popsicle à livrer à l’expo-sciences de l’école, des étreintes dans la nuit, des deuils, des rappels de l’enfance, des fantômes, et la peur de vieillir dans l’amertume. Cesse-t-on un jour de désirer ce qu’on a désiré à vingt ans ? Au confluent des Annie Dillard, Elisabeth Strout et Rachel Cusk, l’ample fresque des Maisons fouille les drames privés dans une époque d’insatisfaction et de conformisme. Derrière les portes closes sur des intérieurs encombrés par la solitude, on trouvera aussi l’amour des enfants et de l’architecture du quotidien. Tout ça se passe à Montréal

Jean-Michel Ribes , pour "Le Mystère Henri Pic" , publié aux Editions Actes Sud Papiers

ribes
ribes © Radio France

Dans l'insolence d'un music-hall 1920, Par-delà les marronniers nous chante trois poètes sans oeuvres, phares du dadaïsme, Arthur Cravan, Jacques Vaché et Jacques Rigaut, dont l'existence foudroie la barbarie de la civilisation, les réalités définitives et les utopies contrariées par des perspectives sans horizon.

Au Théâtre du Rond-Point, du 15 mars au 24 avril 2016 – Partenariat France Inter – du Mardi au samedi 20h30 – Dimanche, 15h, salle Renaud-Barrault . Ensuite, tournée, en septembre 16 à L’Opéra Orchestre National de Montpellier , en octobre 16 à La Comédie de Saint-Etienne et au Théâtre de la Ville de Luxembourg , et en décembre 16 au Théâtre de Liège .

Et le choix des Libraires :

Manon Trépanier , de La Librairie Alire , à Longueuil, au Canada , pour « l’Orangeraie » , un poche de Larry Tremblay publié aux Editions Alto / Folio (en Europe au mois de Mai)

Quand Amed pleure, Aziz pleure aussi. Quand Aziz rit, Amed rit aussi. Ces frères jumeaux auraient pu vivre paisiblement à l'ombre des orangers. Mais un obus traverse le ciel, tuant leurs grands-parents. La guerre s'empare de leur enfance et sépare leurs destins. Des hommes viennent réclamer vengeance pour le sang versé. Amed, à moins que ce ne soit Aziz, devra consentir au plus grand des sacrifices. Et tous payeront le tribut des martyrs, les morts comme ceux qui restent. Laissant au lecteur le soin de départager les âmes pures des fourbes, les fanatiques des héros, ce texte - désormais un incontournable de nos lettres - à la fois actuel et hors du temps possède la force brute des grandes tragédies et le lyrisme des légendes du désert.

Laura Sanchez , de La Librairie du Boulevard , à Genève, en Suisse , pour « Permis C » , un roman de Joseph Incardona , publié aux EditionsBSN Presse (distibué)

Avec Permis C , prequel au roman Le Cul entre deux chaises (2014), Joseph Incardona revient à son personnage fétiche et alter ego, André Pastrella. Dans une alternance bien pesée d'humour et de noirceur, il y parle des bouleversements de l'enfance, de ce que chacun de nous rencontre pour la première fois. Roman initiatique, du souvenir, roman des tragédies et légendes de la vie immigrée, il est aussi une formidable mise en perspective fictionnelle sur les épreuves qui nous déterminent.

Annick Dor , de La Librairie de La Mazerine , à La Hulpe, en Belgique , pour « Alexandra David-Néel, passeur pour notre temps » , un essai de Joëlle Désiré-Marchand , publié aux Editions Le Passeur

En février 1924, Alexandra David-Néel pénétrait à Lhassa, au cœur du Tibet interdit, après une marche de quatre mois à travers de hautes montagnes puis des territoires non cartographiés que l’on croyait peuplés de cannibales. Accompagnée de son fils adoptif Aphur Yongden, elle vécut cette rude expérience en se faisant passer pour une Tibétaine, mendiant sa nourriture comme les pèlerins les plus pauvres du pays. Ce périple clandestin de 2 000 km, exploit sans précédent, la rendit célèbre dans le monde entier.

Cette voyageuse intrépide présente bien d’autres facettes, moins connues : anarchiste dans sa jeunesse, féministe, bouddhiste bien avant l’arrivée du bouddhisme en Europe, franc-maçonne, cantatrice, journaliste… Esprit libre et douée d’un beau talent d’écriture, elle laissa une œuvre sans cesse rééditée. Sa passion de l’Orient, dont elle fit connaître les coutumes et les religions, resta intacte jusqu’à sa mort à 101 ans.

René Yédiéti , de La Librairie de France Plateau , à Abidjan, en Côte D’Ivoire pour « Le grand Masque à menti » , un roman d’Attito Hino , publié aux Editions NEI-CEDA

L’histoire ramène le lecteur à l'ouest de la Côte d'Ivoire où vit le peuple krou . Peuple régi par une autorité imaginaire (le grand masque), être infaillible dans son jugement, mais qui va quand même rendre un verdict arbitraire, jugé très mauvais par les populations.

"Le Grand masque a menti " invite le lecteur a réfléchir autour des thèmes de la justice, la religion et la culture.

Les liens

Page Facebook d'Emmanuel Khérad

Twitter d'Emmanuel Khérad

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.