• Scholastique Mukasonga vient nous parler de son dernier roman "Notre Dame du Nil" , publié aux Editions Gallimard , dans la collection Continents Noirs .
Notre Dame du Nil
Notre Dame du Nil © Radio France / Scholastique Mukasonga

u Rwanda, un lycée de jeunes filles perché sur la crête Congo-Nil, à 2 500 mètres d'altitude, près des sources du grand fleuve égyptien. Les familles espèrent que dans ce havre religieusement baptisé Notre-Dame du Nil, isolé, d'accès difficile, loin des tentations de la capitale, leurs filles parviendront vierges au mariage négocié pour elles dans l'intérêt du lignage. Les transgressions menacent au cœur de cette puissante et belle nature où par ailleurs un rigoureux quota « ethnique » limite à 10 % le nombre des élèves tutsi. Sur le même sommet montagneux, dans une plantation à demi abandonnée, un « vieux Blanc », peintre et anthropologue excentrique, assure que les Tutsi descendent des pharaons noirs de Méroé. Avec passion, il peint à fresque les lycéennes dont les traits rappellent ceux de la déesse Isis et d'insoumises reines Candace sculptées sur les stèles, au bord du Nil, il y a trois millénaires. Non sans risques pour sa jeune vie, et pour bien d'autres filles du lycée, la déesse est intronisée dans le temple qu'il a bâti pour elle. Le huis clos où doivent vivre ces lycéennes bientôt encerclées par les nervis du pouvoir hutu, les amitiés, les désirs et les haines qui traversent ces vies en fleur, les luttes politiques, les complots, les incitations aux meurtres raciaux, les persécutions sournoises puis ouvertes, les rêves et les désillusions, les espoirs de survie, c'est, dans ce microcosme existentiel, un prélude exemplaire au génocide rwandais, fascinant de vérité, d'une écriture directe et sans faille.

Huit minutes de ma vie
Huit minutes de ma vie © Radio France / Gilles Bornais

La prochaine fois que j’irai pisser, je serai la meilleure nageuse de tous les temps ou une pauvre fille trop grande et trop blonde, sans le bac et pas mal portée sur les garçons. L’Australienne est derrière la porte, livide dans son survêtement vert, la figure lavée d’un sourire d’enterrement. Ai-je moi aussi cette mine de déterrée ? Évidemment. Il n’y a plus que la course qui peut me tirer de là. Un plongeon, seize longueurs, sept cent quarante mouvements de bras, huit minutes et des poussières pour me ramener à la vie. Huit minutes d’une finale où se joue le destin d’Alizée. Un état de grâce aux yeux du monde. Mais dans l’angoisse de la chambre d’appel, les muscles revivent déjà les entraînements de fer, les boyaux se tordent et les souvenirs affluent, douloureux et dangereux. Vertige de funambule, ce récit suspendu vous entraîne pour la première fois dans la violence cachée du monde olympique. Une vie de femme et de failles, entre amours, désamour, sacerdoce et faux-semblants. Gilles Bornais fut longtemps reporter sportif, nageur de compétition, puis entraîneur. Il est déjà l’auteur de huit romans.

  • Thierry Marx et Raphaël Haumont nous présentent "Le répertoire de la cuisine innovante" , publié aux Editions Flammarion .
le répertoire de la cuisine innovante
le répertoire de la cuisine innovante © Radio France / Thierry Marx et Raphaël Haumont

Le répertoire de la cuisine innovante réunit dans un ouvrage pratique les nouvelles techniques de cuisine et le nouveau matériel en usage. Il permet de mieux comprendre toutes les dernières innovations culinaires. Avec des définitions claires, des conseils, des idées d’application et des schémas explicatifs qui ponctuent l’ouvrage : l’agar-agar, l’espuma et la stévia ou encore la coagulation, le fumage et l’encapsulation… n’auront plus aucun secret pour vous.

Avec les chroniques de nos libraires:

  • Nathalie Romanens , de la librairie "Des livres et moi" à Martigny, en Suisse , nous présente "La lenteur de l'aube" de Anne Brécart, publié aux Editions Zoé .

Dans quel monde vit Hanna ? Elle arrive des États-Unis pour la « ville du bord du lac » début juillet, à l’appel de sa mère qui n’est soudain plus très pressée de la voir. Au gré de ses marches dans la ville brûlante, elle retrouve plusieurs figures majeures de sa vie. Alma, l’amie perdue, Karim, l’amant d’un été, Marika, l’artiste aimée. Pourquoi fait-elle ces rencontres ? Et les retrouve-t-elle vraiment ? Hanna mène à son insu une enquête sur elle-même. Sa mère, qui va mourir, et la tendresse d’Hervé, qui saura lui parler, vont finir de tisser la toile du récit : celui de l’identification d’une femme, lente à venir comme l’aube d’une vie nouvelle.

Véritable construction musicale au charme envoûtant, La Lenteur de l’aube est aussi une réflexion sur le silence et l’absence qui accompagnent tout amour.

  • Annick Dor , de la librairie "Beau-Livre", à Bruxelles , nous raconte "Concours Reine Elisabeth, scènes et coulisses" de Nicolas Blanmont , publié aux Editions Versant Sud .

Derrière ce que l’on sait et voit du Concours Reine Elisabeth, la célèbre compétition musicale, il y a aussi toute une vie, une organisation, des histoires que l’on connaît moins. Scènes et coulisses, voilà ce que le livre de Nicolas Blanmont proposent d’explorer.

Le Concours Reine Elisabeth est, dit-on, le plus prestigieux des concours musicaux. Est-ce vrai ? Repartant de sa création sous le nom de Concours Eugène Ysaÿe en 1937, ce livre raconte l’histoire, mais explique aussi le présent de la fameuse compétition qui, chaque mois de mai, passionne la Belgique.

Violon, piano et chant : toutes les sessions sont-elles d’un même niveau ? Quel est le rôle de la famille royale ? Comment vivent les douze finalistes à la Chapelle ? Pourquoi un tel retentissement médiatique ? Que sont devenus les gagnants des éditions précédentes ? Et que sont devenus… les concertos imposés et leurs compositeurs ?

Observateur de la scène mais aussi des coulisses, Nicolas Blanmont répond à tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le Reine Elisabeth.

  • Manon Trépanier , de la librairie "A lire" à Longueuil, au Québec , nous parle "Du chez soi" de Arianne Denommé , publié aux Editions La mauvaise tête .

David est un cadre moyen à la vie un peu routinière. Une femme, deux enfants, une petite maison mitoyenne. Lorsque sa sœur emménage dans une grande villa dans la banlieue chic, David cède peu à peu à la pression familiale et envisage à son tour de vivre l’american way of life. La vente de leur petite maison plonge pourtant sa femme dans une mélancolie inattendue.

Du chez soi décrit avec subtilité le jeu des apparences dans une société dominée par les valeurs matérielles. L’achat d’une grande maison dans un quartier chic semble être la garantie d’une vie familiale heureuse. Mais dans cette course au bonheur, chacun est mis au défi de vivre au dessus de ses moyens, et au final frustration, hypocrisie et isolement prennent la place du bonheur sans nuages tant espéré.

Ariane Dénommé décrit avec justesse et empathie des personnages dépossédés de leur destinée. La vente et l’achat de biens immobilier est le cœur de son récit, comme parfaite métaphore du triste écart entre foyer familial et investissement financier.

Son dessin porte le récit avec efficacité et discrétion. Le crayon décrit parfaitement les intérieurs nord-américains tout de bois et de pierre, aussi bien que les émotions de ses personnages même les plus silencieux.

La grande qualité de Du chez-soi est d’être claire dans son propos sans jamais donner la leçon. Discussions anodines dans le cadre familial, mots échangés à la sauvette entre collègues, marmonnés d’un fils à sa mère : la précision de l’observation et l’économie des dialogues crée l’équilibre parfait du récit.

  • Matthieu Colombe , de la librairie "Goulard" à Aix-en-Provence , nous présente "Le serpent aux mille coupures" de Doa , publié chez Folio Policier .

A Moissac, un mystérieux motard en fuite perd connaissance dans un lieu qui sert de base à des mafieux napolitains. Lorsqu'il sort du coma, il se retrouve au beau milieu de négociations entre les gangsters et des trafiquants colombiens. Il tue ces derniers, prend la fuite et se réfugie chez des paysans. Le chef du cartel colombien envoie alors un tueur à gages pour venger la mort de son fils.

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.