François Emmanuel , pour "Le sommeil de Grâce" , publié aux Editions du Seuil

Grâce
Grâce © Radio France

Grâce est plongée dans le coma. Alertés, ses proches se réunissent dans la ferme de l’ancienne maison familiale de Chavy, en Normandie. La nuit tombe, la neige fige toute chose. Chacun s’installe dans l’attente des nouvelles venues de l’hôpital. Dans ce temps indécis, intenable, Jivan, le frère adoptif de Grâce, Marina et Alexia, ses sœurs, se retrouvent livrés à eux-mêmes autant qu’ils se livrent les uns aux autres. Et lorsque, au terme de deux jours et de deux nuits, le sommeil de Grâce prendra fin, tous auront opéré à leur manière une traversée intérieure, faisant le bilan de leur vie, des liens qui les unissent comme aussi de tout ce qui les sépare.

Suite attendue de Regarde la vague , Le Sommeil de Grâce reprend sur un mode intime et nocturne le fil des voix de la famille Fougeray.

François Bégaudeau , pour"La politesse" , publié aux Editions Verticales

begeaudau
begeaudau © Radio France

« La Voix du Nord demande si les deux auteurs se sentent particulièrement concernés par le thème de ce soir, Écrire la vie. Nous nous sentons particulièrement concernés. Nous ne voyons pas ce que nous pourrions écrire d’autre. En poussant un peu, nous pourrions démontrer qu’écrire la vie est un pléonasme. — Mais est-ce que ce n’est pas voué à l’échec ? Nous pensons que si. Nous persistons néanmoins dans cette gageure. Nous serons bientôt au Salon du livre. » Prenez un romancier en tournée promotionnelle aux quatre coins de l’Hexagone. Un personnage comme un autre. Le voilà vrp de ses propres livres, ou plutôt ethnologue distancié qui rend compte des rouages de la machinerie culturelle. Entre parcours du combattant, traversée du désert et théâtre burlesque de l’absurde.

Serge Marquis , pour"On est foutu, on pense trop; comment se libérer de Pensouillard le hamster" , publié aux Editions la Martinière.

marquis
marquis © Radio France

Derrière le tapage incessant de Pensouillard le hamster (héros de ce livre) se cache notre EGO. Face aux petits bobos et aux gros tracas de la vie, cet "agité du bocal" nous fait souffrir, nous leurre, nous empêche d’être libres. Comment le remettre à sa place ? Une méthode truculente pour sortir du mental.

Et les chroniques des libraires:

Grégoire Courtois , de la Librairie Oblique , à Auxerre , pour « La nuit des terrasses » , un recueil de poésie de Makenzy Orcel , publié aux Editions La Contre-Allée

Un recueil de poèmes sur l'alcool et les bars.

Tous les poèmes de La nuit des terrasses forment ensemble une seule plongée à travers ces espaces réels ou imaginaires, pour combiner non seulement ces instantanés, ces souvenirs disparates, mais aussi inviter l’autre à sortir sa tête de son verre, à la convivialité. Le verbe « boire » ne se conjugue-t-il pas mieux ensemble ?

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.