Avec Michaëlle Jean, Secrétaire Générale de la Francophonie, In Koli Jean Bofane, pour "Congo Inc", (Actes Sud), Prix des Cinq Continent de la Francphonie 2015, et Addellatif Laabi et Alain Serres, pour "J'atteste contre la barbarie" (Rue du Monde)

jean
jean © Radio France

Michaëlle Jean, Secrétaire Générale de la Francophonie

In Koli Jean Bofane , pour "Congo Inc" , publié aux Editions Actes Sud , Prix des Cinq Continent de la Francphonie 2015

congo
congo © Radio France

Le jeune Isookanga, Pygmée ekonda, piaffe dans son village de la forêt équatoriale où un vieil oncle prétend régir son existence. Depuis qu’il a découvert l’Internet et les perspectives d’enrichissement immédiat que promettent mille variantes de la mondialisation, il n’a plus qu’un objectif : planter là les cases, les traditions, la canopée millénaire et le grincheux ancêtre pour monter à Kinshasa faire du business. Il débarque donc un matin dans la capitale, trouve l’hospitalité auprès des enfants des rues et rencontre Zhang Xia, un Chinois qui fait commerce de sachets d’eau potable et dont il devient l’associé. L’avenir est à lui ! Pendant ce temps, à Kinshasa et ailleurs, le monde continue de tourner moyennement rond : des seigneurs de guerre désoeuvrés aux pasteurs vénaux, des conseils d’administration des multinationales aux allées du Grand Marché, les hommes ne cessent d’offrir des preuves de leur concupiscence, de leur violence, de leur bêtise et de leur cynisme. Qui sauvera le Congo, spolié par l’extérieur, pourri de l’intérieur ? L’innocence et les rêves, les projets et la solidarité. La littérature, bien sûr, quand elle est comme ici servie par un conteur hors pair, doté d’un humour caustique et d’une détermination sans faille.

Addellatif Laab i et Alain Serres , pour"J'atteste contre la barbarie" , publié aux Editions Rue du Monde

monde
monde © Radio France

Les éditions Rue du monde ont publié ce livre dans l'urgence afin qu'il soit disponible au Salon de Montreuil. C'est une fois de plus une preuve de cet éditeur « militant » de sa volonté d'expliquer aux enfants ce qu'est être « libres ». Les paroles du poète Abdellatif Laâbi résonnent avec force après les attentats : « J'atteste qu'il n'y a d’Être humain que Celui qui combat sans relâche la Haine en lui et autour de lui ». Les illustrations de ZAÜ , pleines d'humanité, traduisent pleinement toute la force des mots : liberté, paix, dignité. Un dossier d'Alain Serres, avec photos et témoignages, permettra de dialoguer avec les enfants. Indispensable !

Et les chroniques des libraires

Jérémy Laniel , de La Librairie Carcajou , à Rosemère, au Canada , pour «Tout ce qu'on ne te dira pas, Mongo », de__ Dany Laferrière , un roman publié aux Editions Mémoire d’Encrier

Un après-midi d’été, l’écrivain croise sur la rue Saint-Denis un jeune homme, Mongo, qui vient de débarquer à Montréal. Il lui rappelle cet autre jeune homme arrivé dans la même ville en 1976. Le même désarroi et la même détermination. Mongo demande : comment faire pour s’insérer dans cette nouvelle société? Ils entrent dans un café et la conversation débute comme dans un roman de Diderot. C’est ce ton léger et grave que le lecteur reconnaît dès le début d’un livre de Laferrière.

Au jeune Mongo, Laferrière raconte quarante années de vie.

Une longue lettre d’amour au Québec.

Annick Dor , de La Librairie de La Mazerine , à La Hulpe, en Belgique , pour « Le courant d'art : de Byrne à Mondrian, de Mondrian à Byrne », une bande dessinée de__Frédéric Bézian , publiée aux Editions Soleil

Le Courant d’Art de Frédéric Bezian, une union sublime entre l’art et la bande dessinée.

Aux prémices de ce projet, un livre The Elements of Euclid par Oliver Byrne, mathématicien du XIXe siècle qui entreprit d’illustrer la géométrie d’Euclide avec des formes géométriques : des ronds, des triangles, des carrés... rouges, jaunes, bleus... Une théorie évoque la possibilité que Mondrian aurait pu s’en inspirer. Ainsi, Le Courant d’Art raconte – au gré de spectaculaires envolées graphiques – De Byrne à Mondrian et De Mondrian à Byrne . Un livre accordéon qui se lit d’un côté puis de l’autre et inversement, un mariage sublime entre l’art et la bande dessinée.

Laura Sanchez , de La Librairie du Boulevard , à Genève, en Suisse , pour « Histoires d'une image », un poche de Nicolas Bouvier , publié aux Editions Zoé

« L’éléphant est peut-être vindicatif, mais plutôt prudent. Il n’aurait guère de raison de s’en prendre à un congénère pour le plaisir de quelques princes enturbannés. On devait donc les bourrer de chanvre indien ou de quelque autre toxique pour augmenter leur combativité, et leurs cornaques les cravacher à mort pour qu’ils s’affrontent. Celui que l’on voit pris sous la patte de l’animal vaincu a l’air bien mal en point. S’il n’en meurt pas, il boitera toute sa vie et ne l’aura pas volé. »

Parues originellement dans la revue genevoise Temps stratégique , ces 26 histoires s'inspirent d'une image : crocodile, éléphant, hibou, fantômes japonais, ombres pékinoises, etc.

Emilie Eyala , de La Librairie Les Mangiers , à Brazaville, en République du Congo , pour « Cœur d'Aryenne », un roman deJean Malonga , publié aux Editions Présence Africaine

Cœur d’Aryenne raconte les amours du jeune Mambéké, fils de Yoka et de Dongo, avec la jeune Solange dont le père, Roch Morax, un négrophobe odieux, règne en maître absolu sur Mossaka. Lorsque, bien plus tard, il découvre que sa fille a un enfant de Mambéké, un Noir, il libère toute son agressivité. Solange n’échappera à sa furie et ne pourra sauver son enfant qu’en tuant son père. Publié en 1953 dans un numéro spécial de la revue Présence Africaine, Cœur d’Aryenne est le premier texte littéraire de langue française en République du Congo. Il annonce les principaux thèmes développés aujourd’hui dans bien des œuvres d’auteurs congolais : l’identité culturelle, le métissage racial, l’unité nationale, la réhabilitation de l’opprimé, la coexistence pacifique des communautés…, ouvrant ainsi la voie à de nouvelles esthétiques romanesques. Sa réédition soixante ans après, témoigne de son intérêt et de l’actualité de son auteur.

Les liens

Page Facebook d'Emmanuel Khérad

Twitter d'Emmanuel Khérad

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.